Skip to Content

Les bâtiments écologiques tiennent leurs promesses : Rapport sur l'impact des matériaux de la Maison du développement durable

Montréal, le 8 juin 2017 – Après des mois d’analyses, Équiterre dévoile l’une des rares études à évaluer l'impact des matériaux de nos bâtiments, grâce à une analyse de cycle de vie des matériaux de la Maison du développement durable (MDD), en comparaison avec un bâtiment référence conventionnel. En termes normalisés, la MDD s’avère 3,27 fois moins polluante que le bâtiment référence et plus performante dans 6 des 7 catégories d’impacts environnementaux évalués. De plus, Sur 50 ans, la MDD émettra 9 434 tonnes de GES de moins que le bâtiment référence (l’équivalent de retirer plus de 2 245 voitures des routes, avec ce seul bâtiment).

Les bâtiments ont un impact environnemental majeur : ils utilisent 40 % de l’énergie consommée au niveau mondial et leur construction nécessite une quantité importante de matériaux (50 % de ceux produits sur la planète), équivalant à 3 milliards de tonnes de matières premières.

« Les résultats de cette analyse de cycle de vie démontrent que les bâtiments écologiques tels que la MDD tiennent effectivement leurs promesses environnementales. Nous souhaitons influencer et accompagner les décideurs immobiliers, chercheurs, étudiants et professionnels de l’industrie du bâtiment, pour les aider à faire des choix de matériaux et de technologies qui seront plus durables », explique Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre, qui a piloté le projet de la Maison du développement durable, premier bâtiment à avoir obtenu la certification LEED® Platine Nouvelle construction (NC) au Québec.

« Nous souhaitons que cette analyse réalisée à l’aide de l’Impact Estimator de l’Athena Sustainable Materials Institute puisse fournir des réponses et des pistes de réflexion aux professionnels de cette industrie en pleine mutation », ajoute Normand Roy, chargé de projets en bâtiment.

Les bâtiments durables jouent un rôle prépondérant dans l’adaptation aux changements climatiques et leur importance stratégique augmentera parallèlement à l’urbanisation croissante. Ils constituent une composante-clé de la productivité économique (usines, écoles, bureaux, commerces et hôpitaux) et une part importante de notre richesse collective. S’il s’agit d’un enjeu important sur lequel agir, le milieu du bâtiment devrait également y voir une opportunité d’affaires : en 2014 seulement, l’industrie du bâtiment durable a généré, au Canada, plus de 23,45 milliards $ en PIB, selon le Conseil du bâtiment durable du Canada.

Pour accéder au rapport « Analyse du cycle de vie de la Maison du développement durable : l’impact des matériaux » : equiterre.org/impactmateriauxmdd

Pour voir quelques faits saillants, cliquez sur l'image ci-dessous :

Équiterre tient à remercier la fondation familiale Trottier et CRH Canada pour leur précieux appui.

- 30 -

Pour plus d’information ou demande d’entrevue :

Dale Robertson, Équiterre
drobertson@equiterre.org, 514 605-2000