Skip to Content

Les citoyens de Québec se mobilisent pour mettre l’environnement au coeur des prochaines élections provinciales

Québec, 13 juin 2018 - Une quarantaine de citoyens ont répondu à l’invitation lancée par Accès transports viables, Équiterre, Nature Québec et le Groupe d'action d'Équiterre à Québec pour discuter d’environnement et de mobilisation, dans le cadre de l’opération Vire au vert, qui vise à mettre les enjeux environnementaux au coeur des prochaines élections provinciales et à forcer les partis politiques et les candidat.e.s à prendre des engagements clairs et ambitieux.

Des citoyens mobilisés à Québec

Les citoyens de tous âges étaient réunis hier soir au Centre Durocher pour participer à la discussion en compagnie de Steven Guilbeault, directeur principal d'Équiterre, Étienne Grandmont, directeur général d'Accès transports viables et Christian Simard, directeur général de Nature Québec. Ensemble, ils se sont dotés d’un plan d’action pour que les enjeux environnementaux locaux fassent partie des priorités discutées en campagne électorale dans les circonscriptions de Québec. Quelques candidat.e.s de différents partis politiques étaient également présents pour entendre les préoccupations et curieux de connaître les actions de mobilisation qui seraient mises en oeuvre.

« Les transports et l’aménagement du territoire ont un impact significatif sur l’environnement, et ceux-ci seront des enjeux-phares pour la région de Québec dans le cadre des prochaines élections. Il importe donc que les citoyens et citoyennes préoccupés par le développement durable se fassent entendre pour s’assurer, notamment, de la réalisation du Réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec et de la conversion de l’autoroute Laurentienne en boulevard urbain », a affirmé Étienne Grandmont, directeur général d'Accès transports viables.

« Les candidates et candidats doivent s’engager à adopter des mesures concrètes pour la protection de la biodiversité dans le Saint-Laurent et la protection des espèces en voie de disparition, comme le béluga du Saint-Laurent et le chevalier cuivré. Concrètement, ça passe par exiger une évaluation en profondeur par Ottawa ET Québec des impacts des projets d’extension des ports de Québec et de Montréal, qui détruiraient des dizaines d’hectares d’habitats essentiels à même le Saint-Laurent » a déclaré pour sa part Christian Simard de Nature Québec.

« En période électorale, c’est le moment de faire valoir à ceux et celles qui veulent nous représenter nos priorités : les candidats et candidates sont attentifs aux revendications de leurs électeurs et c’est là où les citoyens peuvent faire une grande différence! Les enjeux environnementaux actuels ont des impacts sur notre santé, notre économie, nos emplois, nos familles et les générations futures; ils nous concernent tous et toutes », a expliqué Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre.

À propos de Vire au vert

Vire au vert est une campagne non partisane de mobilisation dont l’objectif est de mettre l’environnement au coeur des prochaines élections en donnant les outils aux citoyens pour contribuer au débat public. Pour en savoir davantage sur cette opération inédite, visitez www.vireauvert.org.

En parallèle de la mobilisation citoyenne dans les circonscriptions, 11 groupes environnementaux et citoyens parmi les plus influents au Québec rencontreront tous les partis politiques pour leur demander d’intégrer 23 propositions jugées essentielles en matière d’environnement (sur le climat, le transport et l’aménagement, les pesticides et l’agriculture, la biodiversité et les forêts) dans leurs plateformes respectives.

aa

- 30 -

Informations :

Julie Tremblay
Relations médias, Équiterre
514 966-6992 | jtermblay@equiterre.org