Skip to Content

Les régions prêtes à adopter le véhicule électrique

Lévis, le 11 novembre 2014 – Après avoir visité neuf régions du Québec dans le cadre de ses Rendez-vous branchés, Équiterre fait le constat que les Québécois sont prêts à prendre le virage électrique. Un sondage mené auprès des participants démontre en effet que 64 % d'entre eux projettent faire l’acquisition d’une voiture électrique lors de leur prochain achat.

« Plusieurs mythes entourant l’utilisation des véhicules électriques ont été abolis par l'entremise des Rendez-vous branchés et plus particulièrement par les 800 essais routiers effectués », a déclaré Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre. « L’électrification des transports représente une solution intéressante pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre et notre dépendance au pétrole, toutefois, afin d’avoir un réel impact environnemental, ce passage doit obligatoirement s’accompagner de mesures visant l’aménagement urbain et le développement des transports collectifs et actifs », a-t-il ajouté.

Vaste campagne de sensibilisation portant sur l’électrification des transports, les Rendez-vous branchés d'Équiterre, initiés en collaboration avec Hydro-Québec et le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, se sont déplacés dans neuf villes du Québec (Montréal, Laval, Gatineau, Rimouski, Boucherville, Trois-Rivières, Saguenay, Sherbrooke et Québec) et proposaient des essais routiers animés par des bénévoles propriétaires de véhicules électriques, une conférence de Steven Guilbeault d’Équiterre, des échanges avec des experts et la diffusion du documentaire « La revanche de la voiture électrique ».

« Le gouvernement du Québec est fier d’avoir appuyé les Rendez-vous branchés. Cette initiative démontre que l’engouement des Québécois envers les véhicules électriques est bien réel et contribue à améliorer la popularité de ce type de transport. Chaque véhicule à essence retiré de la route contribue à réduire notre dépendance aux produits pétroliers et à améliorer notre bilan environnemental, particulièrement en termes d’émissions de gaz à effet de serre. En agissant ainsi, nous faisons notre part pour offrir aux générations futures un milieu de vie qui sera plus vert et plus sain » a affirmé Pierre Arcand, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles.

« Hydro-Québec tient à féliciter Équiterre pour cette initiative et demeure convaincue que la sensibilisation est un outil essentiel pour convaincre les conducteurs d'adopter l'électricité comme carburant pour leurs déplacements sur route », a mentionné Pierre-Luc Desgagné, vice-président – Affaires publiques et gouvernementales d'Hydro-Québec. « Pour soutenir l'arrivée de plus en plus importante de véhicules électriques au Québec, Hydro-Québec et les partenaires du Circuit électrique poursuivent leurs efforts pour déployer un réseau de bornes de recharge publiques qui compte actuellement plus de 330 bornes réparties dans 15 régions du Québec ».

Des citoyens prêts à passer à l’action

Le succès de cette première édition des Rendez-vous branchés d'Équiterre vient confirmer qu'il y a un véritable momentum autour de l'électrification des transports présentement au Québec. Les plus récentes données de la SAAQ démontrent que le nombre de véhicules électriques a plus que doublé au Québec au cours de la dernière année. De nombreux acteurs socio-économiques et municipalités se mobilisent autour de cet enjeu et y voient de belles opportunités économiques, mais aussi sur le plan environnemental.


Une vitrine sur l’électrification des transports

Pour en savoir plus sur l’électrification des transports et connaître les initiatives branchées au Québec, consultez : www.equiterre.org/electrique

 

Cette campagne a été rendue possible grâce au soutien financier du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et d’Hydro-Québec, partenaire du Centre québécois d’actions sur les changements climatiques.

Équiterre tient à remercier les autres partenaires nationaux de la campagne, l’Association des véhicules électriques du Québec, Communauto, ENVironnement JEUnesse et le Fonds mondial pour la nature ainsi que ses nombreux partenaires régionaux.

- 30 -

Pour tout renseignement supplémentaire :
Annick Girard
Relations médias, Équiterre

514 605-2000 / agirard@equiterre.org