Skip to Content

Liberté d’expression des organismes de bienfaisance : Réaction d’Équiterre à l’annonce du Gouvernement du Canada

Liberté d’expression des organismes de bienfaisance : Réaction d’Équiterre à l’annonce du Gouvernement du Canada


Le gouvernement fédéral vient d’affirmer qu’il changera la loi afin de permettre aux organismes de bienfaisance de jouir d’une pleine liberté d’expression.

« Ce faisant, le Gouvernement tiendra enfin sa promesse de la dernière campagne électorale de mettre fin au harcèlement, de la part de Revenu Canada, à l’égard de groupes qui défendent les droits humains, la lutte contre la pauvreté, l’aide internationale ou encore l’environnement », se réjouit Sidney Ribaux, cofondateur et directeur général d’Équiterre.

Après des années de travail, c’est la fin d’une période d’injustices et un soulagement pour les organismes de bienfaisance de savoir qu’ils auront bientôt toute la latitude qu’il leur faut pour influencer les politiques publiques dans l’intérêt de l’ensemble de la population canadienne et faire ainsi contrepoids au puissant lobby des entreprises. Ce changement aura des conséquences majeures pour le bien être des canadiens et de leur environnement.

Équiterre tient à souligner le travail important d’organisations qui ont persuadé le gouvernement d’agir en ce sens et particulièrement le groupe, Canada sans pauvreté qui a mené et gagné en première instance une bataille juridique importante à cet égard (Canada without poverty v. Attorney General of Canada, July 16th, 2018, Superior court of Ontario).

Consulter le communiqué du gouvernement fédéral > https://bit.ly/2PaHzY9

- 30 -

Pour plus d'information ou demande d'entrevue :
Camille Gagné-Raynauld, Relations médias Équiterre, 514-605-2000, cgraynauld@equiterre.org