Skip to Content

Marathon vertical s’attaque au plus haut sommet du continent européen au profit d’Équiterre

Montréal, le 19 octobre 2010 – Oury Dal Bianco et Sébastien Carelli, deux Québécois à l’origine du projet Marathon vertical, sont partis lundi à la conquête du mont Elbrouz, en Russie. L’ascension de 5642 mètres vise à amasser 10 000 $ pour Équiterre et pour Agissons Vert, une campagne mise sur pied par les deux alpinistes.

Oury et Sébastien, qui en sont à leur quatrième expédition dans le cadre du projet Marathon vertical, se sont fixé pour objectif de gravir le plus haut sommet de chaque continent afin d’accroître la conscience environnementale, une montagne à la fois. « À chaque individu revient une responsabilité, surtout lorsqu’on a de jeunes enfants : faire quelque chose pour leur offrir un avenir sain. Nous croyons pouvoir faire une différence en sensibilisant les gens dans leurs actions de tous les jours par la campagne Agissons Vert et en aidant des organisations qui travaillent à bâtir un monde meilleur, comme Équiterre », explique Oury Dal Bianco.

Le projet Marathon vertical a débuté en 2007 avec le mont Denali, en Alaska. L’an dernier, Oury et Sébastien ont escaladé le Kilimanjaro avec cinq autres aventuriers. L’un d’entre eux, Alexandre Rolland, a tellement aimé l’expérience qu’il a décidé d’accompagner l’équipe encore cette année. « Plus technique et glacé, l’Elbrouz sera un beau défi! La montagne est légèrement moins élevée mais les conditions climatiques qui y sévissent la rendent bien plus difficile que le Kilimanjaro », explique Alexandre Rolland.

L’altitude combinée des sept montagnes au programme totalise un peu plus de 42 km, soit la distance habituelle d’un marathon. « Ayant couru moi-même mon premier marathon cette année, j’ai beaucoup d’admiration pour Oury, Alexandre et Sébastien qui doivent faire face à des conditions météorologiques et des difficultés techniques bien plus impressionnantes », explique Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Équiterre.

Depuis le début du projet, en 2007, plus de 28 500 $ ont été versés à Équiterre. « Il s’agit d’une très belle initiative et nous sommes très heureux que Marathon vertical nous aient choisis et qu’ils reconnaissent notre travail. Nous leur souhaitons encore une fois la meilleure des chances », conclut Sidney Ribaux, coordonnateur général d’Équiterre.

Pour plus d’information sur le projet : marathonvertical.org

- 30 -

Source :
Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514 605-2000
514 522-2000, poste 303