Skip to Content

Nouvelle Politique de mobilité durable : Le Québec se dote enfin d'une vraie feuille de route vers la mobilité durable

 

Montréal, 17 avril 2018 – Équiterre salue aujourd’hui le dévoilement de la première Politique québécoise de mobilité durable (PMD), qui trace la route à suivre pour mettre en place des mesures vers une nouvelle approche de la mobilité durable.

« En choisissant l’approche que nous défendons depuis des années « Réduire-Transférer-Améliorer », la politique et les mesures qu’elle propose pourront être évaluées en fonction des réductions réelles des déplacements motorisés » a déclaré Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre.

Réduire les émissions du secteur avec la plus forte hausse de GES

Équiterre accueille favorablement la mise en place de mesures pour renforcer la mobilité partagée, ainsi que la présence d’objectifs chiffrés et ambitieux dans la Politique, dont celui d’une réduction de 37,5 % des GES du secteur des transports sous les niveaux de 1990, d’ici 2030, soit 50 % d’émissions de moins qu’actuellement. « Le secteur du transport est responsable de 40 % de nos émissions de GES au Québec. La mise en place d’une cible ambitieuse de réduction de ces émissions était indispensable pour que le Québec fasse sa part dans la lutte aux changements climatiques », ajoute monsieur Guilbeault.

La nouvelle politique fixe également une cible d’augmentation de 5 % par année de l’offre de transport en commun et vise à ce que 70 % des ménages aient accès à 4 services de mobilité durable.

La nouvelle Politique de mobilité durable a été développée par un comité consultatif dont Équiterre était membre. Mis sur pied par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET), le comité consultatif avait pour mandat de l’accompagner tout au long du processus. Dans l’esprit de la co-construction, les membres du comité consultatif ont émis des recommandations quant aux mesures proposées par ce dernier à chaque étape de l’élaboration de la Politique.

Il est maintenant à souhaiter que les moyens financiers seront investis dans la mise en oeuvre de cette politique pour répondre à l’ambition du développement d’une mobilité durable au service de l’ensemble de la population de la province.

-30-

Renseignements
Camille Gagné-Raynauld
Relations médias, Équiterre
514 605-2000, cgraynauld@equiterre.org