Skip to Content

Plateforme du Parti vert : une vision globale pour lutter contre les changements climatiques

Montréal, 7 avril 2011 – Équiterre a tenu à saluer la plateforme du Parti vert du Canada (PVC) qui, au-delà de mesures spécifiques intéressantes, propose une réforme importante de la fiscalité au pays qui permettrait de générer, sans augmenter le fardeau fiscal des Canadiens, des revenus de 35 milliards de dollars par année.

« La plateforme du Parti vert comporte des éléments clés à mettre en place afin de lutter efficacement contre les changements climatiques et protéger l’environnement. Le Parti vert démontre que l’économie et l’environnement peuvent aller de pair, et propose différentes mesures positives tant pour l’environnement que pour la santé financière du pays », note Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Équiterre.

Changements climatiques

Les Verts proposent de mettre en place un prix sur le carbone de 50$ la tonne, ce qui représente un prix supérieur à celui proposé plus tôt cette année par la Table ronde nationale sur l’économie et l’environnement. Il propose également de mettre fin aux subventions aux pétrolières et de réinvestir ces revenus dans les énergies renouvelables.

Énergie

La plateforme du PVC propose d’augmenter l’efficacité énergétique, notamment en bonifiant le programme de rénovation domiciliaire et d’investir dans les énergies renouvelables en calquant le programme mis en place par la Californie pour l’installation de systèmes solaires.

Transports

« La proposition d’investir dans le système de transport sur rail, qui fait présentement cruellement défaut au pays, est à la fois rafraîchissante et fondamentale. Le Canada ne peut espérer faire reposer le transport des marchandises et de personnes que sur la route ou les airs, dans un contexte d’augmentation des prix de l’énergie et de lutte aux changements climatiques », ajoute Steven Guilbeault.

Agriculture

Le Parti vert propose de soutenir les agriculteurs qui souhaitent faire le virage vers l'agriculture biologique, ce dont Équiterre ne peut que se réjouir. Toutefois, il est crucial de mettre en place des mesures pour accroître la consommation de produits locaux de manière générale, de même que des mesures visant à soutenir l'accès à la terre pour la relève agricole, ce sur quoi le Parti vert ne se positionne pas dans sa plateforme électorale.

-30-

Source :
Éveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000
etfugere@equiterre.org