Skip to Content

Projet Énergie Est de TransCanada : l'équivalent de 7 millions de voitures en termes de GES

Alors que l'Ontario a déjà entrepris des consultations et une évaluation du projet, Québec doit annoncer un BAPE dans les meilleurs délais


Montréal, le 6 février 2014 – Un rapport de l'Institut Pembina rendu public aujourd'hui démontre que le projet Énergie Est de la compagnie TransCanada occasionnerait une augmentation de la production des sables bitumineux équivalent à l'ajout de sept millions de voitures sur nos routes en terme de GES.

« Sept millions de voitures, c'est pratiquement deux fois le parc automobile du Québec au complet! » s'est insurgé Steven Guilbeault, directeur principal chez Équiterre. « Alors que l'Alberta et Ottawa refusent, dans le cadre de leurs processus d'évaluations environnementales, d'étudier la question des GES, est-ce que le Québec va également jouer à l'autruche et prétendre que ce projet n'aura pas d'impacts sur le climat? » questionne-t-il.

Le projet Énergie Est est présentement le plus important pipeline proposé en Amérique du Nord avec 1,1 millions de barils par jour, soit 30 % de plus que le projet de Northern Gateway et 25 % de plus que celui de Keystone XL.

– 30 –

Pour plus de renseignements:

Julie Tremblay
Relations médias, Équiterre
514-605-2000 / jtremblay@equiterre.org