Skip to Content

Projet Énergie Est : Équiterre joint sa voix à celle du ministre de l’Énergie Pierre Arcand pour demander un report du début des audiences

Montréal, le 2 avril 2015 – Équiterre n'est pas du tout rassuré par l'annonce de TransCanada ce matin, de ne pas construire le port pétrolier à Cacouna. « Il était déjà évident qu'il était impossible d'y installer une telle infrastructure considérant la pouponnière des bélugas. Le communiqué de TransCanada laisse la porte grande ouverte à d'autres ports ailleurs, et ne précise en rien les intentions de la compagnie. Le risque pétrolier pèse toujours sur les bélugas du St-Laurent », a déclaré Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre.

Selon l'organisation, la bataille est loin d’être gagnée puisque les menaces, tant aux niveaux local (risques de fuites) que global (augmentation de la production des sables bitumineux), du projet Énergie demeurent, elles, bien réelles.

Comme l’a fait hier le ministre Pierre Arcand, Équiterre s’adresse également à l’Office national de l’énergie pour demander un report du début des audiences sur Énergie Est puisque « nous ne savons pas si un port pétrolier est encore prévu au Québec, et ne connaissons pas le tracé du pipeline, ni les retombées économiques pour le Québec », a ajouté M. Guilbeault.

- 30 -

Pour informations :

Annick Girard
Relations médias Équiterre
514.605.2000