Skip to Content

Rapport du GIEC: John Baird manipule les faits

Montréal, 4 mai 2007 – À la suite des déclarations du ministre fédéral de l'Environnement John Baird, qui répondait au rapport du 3e groupe de travail du Groupe d'expert intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), Équiterre et Greenpeace n'ont d'autre choix que de corriger celui-ci sur quelques faits qu'il a présentés et qui portent à confusion.

Ce rapport du GIEC, signé par plus de 400 experts internationaux, souligne la nécessité de stabiliser les émissions mondiales d'ici 2015. Pour y arriver, les pays industrialisés devront réduire considérablement leurs émissions de façon absolue. Le Canada, qui fait partie de l'Annexe I du protocole de Kyoto, pays ayant des cibles de réduction contraignantes contrairement aux pays en voie de développement, doit légalement réduire de façon absolue ses émissions dès 2008 et non pas seulement les stabiliser d'ici 2012, comme le propose le plan vert du gouvernement.
John Baird répète sur toutes les tribunes que le Canada est sur la bonne voie et qu'il serait même en avance sur le scénario exposé dans le dernier rapport du GIEC. Il est donc tout à fait faux de prétendre cela. Il est donc plus juste et rigoureux de dire que le Canada ne fait pas sa juste part pour lutter contre les changements climatiques.

– 30 –

Source:
Amélie Ferland, Équiterre, 514-973-2000
Jocelyn Desjardins, Greenpeace, 514-212-5749