Skip to Content

Réaction à l’annonce de législation sur le charbon

Réseau action climat Canada- Climate Action Network Canada

À la suite de l’annonce de la nouvelle législation sur le charbon faite ce matin par le ministre Kent, Réseau Action Climat Canada aimerait d’abord et avant tout savoir si la centrale au charbon Maxim sera soumise à cette législation. Il est évident que cette législation ne va pas assez loin ni assez vite pour que le Canada cesse de brûler du charbon, un des plus graves polluants en terme de gaz à effet de serre. Avec tout ce que l’on sait à propos des changements climatiques, le Canada ne devrait mettre en opération aucune nouvelle centrale au charbon, et devrait rapidement fermer les centrales existantes.

Pour commentaires, merci de contacter :
Steven Guilbeault, Equiterre, 514. 378.0232
Dale Marshall, Fondation David suzuki, 613.302.9913
Hannah McKinnon, Réseau Action Climat Canada, 613.276.7791
John Bennett, Sierra Club Canada, 613.291.6888
Brennen Vogal, Ecology Action Centre, 902.442.0199
Matthew Carol, Leadnow.ca, 289.244.9930

Le 10 août, Maxim Power Corp. a reçu l’approbation finale de l’organisme de contrôle des services publics de l’Alberta pour construire une centrale thermique alimentée au charbon qui commencerait à fonctionner juste avant l’entrée en vigueur des règlements fédéraux sur les centrales alimentées au charbon. L’an dernier, lorsque le gouvernement a annoncé ses plans pour de nouveaux règlements sur des centrales thermiques alimentées au charbon, Jim Prentice, qui était alors le ministre de l’Environnement, avait promis ceci : « nous prendrons garde à la construction précipitée de toute centrale au charbon non conforme » avant l’entrée en vigueur des règlements fédéraux en 2015.

Maxim Power a explicitement demandé, et obtenu, une approbation accélérée de l’organisme de contrôle des services publics de l’Alberta afin de voir à ce que l’usine qu’elle propose puisse éviter d’être soumise aux règlements. Dans les documents présentés à l’Alberta Utilities Commission, les avocats de Maxim ont expliqué avoir rencontré le ministre de l’Environnement Peter Kent pour comprendre de quelle façon le projet de règlement fédéral pourrait « accommoder » leur usine.

Le charbon est le pire polluant en termes de gaz à effet de serre. Le Canada doit agir à court terme pour éliminer complètement le charbon. Des provinces comme l’Ontario ont fait preuve de leadership en mettant en place un plan pour éliminer le charbon d’ici 2015, alors la proposition actuelle du gouvernement fédéral ferait en sorte que le Canada brûlerait encore du charbon pour au minimum les 45 prochaines années.

Dans les dernières semaines, des milliers de citoyens de partout au Canada ont signé à titre individuel ou au nom d’organisations une lettre adressée au ministre Kent pour lui demander de respecter les engagements du Canada et de s’assurer que la centrale au charbon Maxim respecte les règles.
Pour plus d’information (anglais seulement)
Ottawa faces crucial test in fight against coal.

Groups call on Minister Kent to ensure Maxim’s proposed coal plant plays by the rules.

Thousands of Canadians demand Minister Kent make Maxim Power play by the rules.