Skip to Content

Réaction au discours de Justin Trudeau sur l’environnement

Équiterre se réjouit que des projets tels Énergie Est devront passer un « test du climat »

 

Montréal 29 juin 2015 – Pour Équiterre, l’un des enjeux de la prochaine campagne électorale portera sur l’exploitation des sables bitumineux et des infrastructures de transport de pétrole. À ce titre, Équiterre accueille favorablement la déclaration du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, qui affirme que le système d’évaluation environnementale actuellement en place est déficient et qu’un futur gouvernement libéral redonnerait des dents à ce système.

« Je me réjouis du fait que M. Trudeau ait mentionné que les projets qui font l’objet présentement d’une évaluation devraient passer le test du nouveau système libéral, ce qui, selon les documents présentés par M. Trudeau, inclurait une évaluation des GES en amont des projets », a déclaré Steven Guilbeault d’Équiterre.

Équiterre s’oppose au projet Énergie Est puisqu’il permettrait d’augmenter de façon importante la production des sables bitumineux au Canada. Rappelons qu’alors que le Québec, l’Ontario et la Colombie-Britannique ont réduit leurs émissions de GES sous les niveaux de 1990, les émissions globales du Canada continuent d’augmenter en grande partie à cause des sables bitumineux.

 - 30 -

Pour plus de renseignements :

Julie Tremblay
Relations médias / Équiterre
514 605-2000 / jtremblay@equiterre.org