Skip to Content

Réaction d’Équiterre au Conseil des ministres entre le Québec et l’Ontario

Montréal, le 16 juin 2010 - Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Équiterre, a réagi en ces termes à la suite des conclusions du Conseil des ministres entre l’Ontario et le Québec qui se terminait aujourd’hui en lien avec le marché du carbone:

« Après des années de discussion, il est plus que temps qu’on mette finalement en place un marché du carbone en Amérique du Nord.

Le fait que le marché du carbone ait été à l’ordre du jour de cette rencontre significative démontre l’importance qu’accordent le Québec et l’Ontario à l’implantation d’un tel système en Amérique du Nord. Équiterre rappelle qu’il est primordial pour les deux gouvernements d’être les premiers à instaurer un marché de carbone puisqu’ils seront ceux qui influenceront les règles du jeu pour les états ou provinces qui mettront en place ce système par la suite.

Équiterre s’étonne par ailleurs qu’il n’y ait aucune mention de la date prévue de mise en œuvre d’un marché du carbone, d’autant plus que les deux gouvernements ont maintes fois réitéré, dans le cadre du Western Climate Initiative, la date du 1er janvier 2012 comme date de mise en oeuvre. Rappelons également que les deux Premiers ministres avaient signé une lettre d’entente le 2 juin 2008, par laquelle ils s’engageaient à mettre en œuvre un marché du carbone dès le 1er janvier 2010, et pourtant, rien n’a encore été fait. »

- 30 -

Information :
Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000
etfugere@equiterre.org