Skip to Content

Réaction d’Équiterre au dévoilement du rapport du BAPE sur les gaz de schiste

Équiterre réagit au dévoilement du rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE):

« Le BAPE est d’accord avec les citoyens et tous ceux qui font valoir que nous manquons de connaissances et qu’avant d’aller plus loin, un temps d’arrêt est nécessaire pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants des gaz de schiste. Nous tenons à saluer le travail des commissaires du BAPE qui ont fait un portrait complet de la situation et bien identifié les enjeux », résume Sidney Ribaux, cofondateur et coordonnateur général d’Équiterre.

« Le ministre Pierre Arcand dit accueillir favorablement le rapport du BAPE et dit vouloi suivre ses recommandations, allant même jusqu’à affirmer qu'il ne se fera plus de forage à moins que le comité sur l'Évaluation environnementale stratégique n'en fasse la demande au ministère. Le gouvernement du Québec se joint au consensus social et reconnaît que trop de questions sont sans réponses », constate Steven Guilbeault cofondateur et coordonnateur général adjoint d'Équiterre.

« Nous sommes heureux de constater que le BAPE et le gouvernement du Québec sont d’avis qu’il faut prendre le temps d’approfondir nos connaissances sur les gaz de schiste. Ce temps d’arrêt nous permettra de se demander si cette filière s’inscrit dans une vision du développement durable pour le Québec et si elle permettra de faire du Québec un leader dans la lutte aux changements climatiques », ajoute Sidney Ribaux, cofondateur et coordonnateur général d’Équiterre.
-30-
 

Source :
Éveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000