Skip to Content

Réaction d’Équiterre au remaniement ministériel du premier ministre Charest - De nombreux défis attendent les ministres Gignac et Moreau

Montréal, le 7 septembre 2011 – À la suite du remaniement ministériel annoncé par le premier ministre Jean Charest aujourd’hui, Équiterre tient à rappeler que de nombreux défis attendent les nouveaux ministres responsables des Transports et des Ressources naturelles.

Monsieur Monsieur Pierre Moreau, nouveau ministre des Transports, devra s’attaquer aux nombreux enjeux de congestion routière dans la métropole et au sous-financement chronique des transports en commun dans la province. « Le ministère des Transports doit comprendre que les investissements dans les initiatives de transport en commun font partie intégrante de la solution à la congestion routière et qu’il ne s’agit plus d’une option, mais bien d’une nécessité », explique explique Monsieur Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Équiterre, qui rappelle que le transport est la première source de gaz à effet de serre au Québec.

Du côté du ministère des Ressources naturelles, M. Clément Gignac, Équiterre presse de rendre publiques les conclusions du comité spécial sur les énergies renouvelables, créé par le ministère, et présidé par Steven Guilbeault. « Le comité, qui avait pour but d’évaluer le potentiel des différentes énergies renouvelables dans la province, a déjà remis ses conclusions en 2010 », explique Sidney Ribaux, coordonnateur général d’Équiterre. « Il est plus temps que le ministère indique ce qu’il compte mettre en place à la suite de ces conclusions. Le Québec compte déjà beaucoup de retard dans certaines filières reliées aux énergies renouvelables », ajoute-t-il. Équiterre suivra de près plusieurs dossiers pilotés par le ministre Gignac dont celui des gaz de schiste et de l’efficacité énergétique.

- 30 –

Pour informations :

Eveline Trudel-Fugère
514-605-2000
etfugere@equiterre.org