Skip to Content

Réaction d’Équiterre à la nomination de nouveaux membres temporaire de l’Office national de l’énergie

Montréal, le 12 décembre 2016 - La nomination de trois nouveaux commissaires permettra de relancer le processus d’examen de l’Office national de l’énergie (ONÉ) concernant le pipeline Énergie Est de TransCanada. Équiterre est d’avis que le nouveau comité chargé de l’étude devrait reprendre le processus d’examen depuis le début afin de démontrer l’impartialité du nouveau comité.

Équiterre tient à rappeler que les documents déposés par la compagnie ne sont pas équitables envers les francophones et que d’importantes informations sont toujours absentes comme le passage du pipeline sous la rivière des Outaouais. « Jusqu’à maintenant, le processus d’examen ressemble à un véritable cafouillage », indique Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre. « À cela s’ajoute une rencontre secrète entre les commissaires du précédent comité et Jean Charest, alors lobbyiste pour TransCanada. La confiance des Canadiens dans le processus jusqu’ici entamé est complètement nulle. L’Office n’a d’autre choix que de recommencer à zéro l’étude du projet. Il en va de la crédibilité de l’ONÉ », ajoute-t-il.

- 30 -

Pour de plus amples informations :

Dale Robertson, relations médias, Équiterre
drobertson@equiterre.org
514 605-2000