Skip to Content

Réaction d'Équiterre aux commentaires du PDG de Pétrolia sur la fracturation hydraulique sur l'Île d'Anticosti

« Nous sommes loin de la fracturation sur l'île d'Anticosti »

Montréal, le 10 mars 2016 - Équiterre a tenu à réagir aux propos du PDG de Pétrolia qui, suite à sa rencontre avec le premier ministre du Québec, laisse entendre qu'il est acquis qu'il y aura de la fracturation hydraulique sur l'Île d'Anticosti.

« Dire que Québec va respecter ses engagements contractuels est une chose, laisser entendre qu'il y aura de la fracturation hydraulique sur l'île en est une autre », a affirmé Steven Guilbeault d'Équiterre. « Pétrolia aura besoin de certificats d'autorisation pour procéder à la fracturation des trois puits exploratoires, ce qui est loin d'être acquis à mon avis », a-t-il ajouté ».

- 30 -

Pour information :
Dale Robertson, Équiterre
514 605-2000
drobertson@equiterre.org