Skip to Content

Rencontre des premiers ministres et COP24

Communiqué de presse


Rencontre des premiers ministres et COP24

Gens d’affaires, représentants du milieu de la finance et environnementalistes partout au pays
invitent les premiers ministres à répondre
à la crise climatique et à favoriser l’essor d’une
économie verte

 

Montréal, 7 décembre 2018 – L’Alliance SWITCH et des partenaires issus du milieu des affaires, de la finance et de l’environnement partout au Canada - Clean Energy Canada, l’Institut Pembina, la Fondation McConnell, la Fondation familiale Trottier, l’Association de l’aluminium du Canada, le Conseil du patronat du Québec, la Fondation David Suzuki, Cycle Capital Management, Enerkem, le Mouvement Desjardins, Écotech Québec, Énergir, Équiterre, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec et Réseau Environnement - invitent les premiers ministres réunis aujourd’hui à Montréal à favoriser l’essor d’une économie plus verte, pour le plus grand bénéfice des travailleurs, des industries et des communautés du pays.

« La transition vers une économie verte s’accélère partout à travers le monde. Il n’en revient qu’à nous de profiter des opportunités économiques qu’elle engendre. Nous demandons à nos décideurs de nous appuyer pour faire de cette nouvelle économie un véritable moteur de prospérité au pays », affirment les co-présidents de l’Alliance SWITCH, Catherine Bérubé, chef des communications et relations publiques de Cycle Capital Management, et Karel Mayrand, directeur général pour le Québec et l’Atlantique de la Fondation David Suzuki.

Alors que se déroule la 24e Conférence des Nations Unies sur le climat, ils appellent les premiers ministres à se montrer à la hauteur de la crise climatique en continuant à favoriser l’essor d’une économie sobre en carbone, prospère et inclusive, et ce dans toutes les régions et dans tous les secteurs économiques du pays. « Le consensus scientifique sur la nécessité d’agir rapidement nous oblige à passer en vitesse supérieure pour léguer aux générations futures une société propre, résiliente et équitable. Nous offrons donc toute notre collaboration aux premiers ministres pour accélérer ce virage vers une plus grande durabilité », poursuivent-ils.

Citations des organisations

« Lutter contre les changements climatiques n’est pas qu’une question d’environnement ; il s’agit aussi de procurer à notre économie un avantage concurrentiel à l’heure où les marchés mondiaux se détournent du carbone. Les provinces doivent toutes travailler de concert si l’on veut éviter que le Canada soit laissé de côté. Ne laissons pas le hasard décider de notre avenir : prenons des engagements clairs et ouvrons la voie, au Canada, à une économie verte. » Simon Dyer, directeur général par intérim, Institut Pembina

« La transition vers une économie équitable et sobre en carbone est l’un des plus grands et des plus pressants enjeux de notre époque. Nos premiers ministres ont la responsabilité et l’autorité d’assurer une collaboration entre tous les secteurs — public, privé et société civile — pour atteindre ce but. » Stephen Huddart, président-directeur général, Fondation McConnell et Éric St-Pierre, directeur exécutif, Fondation familiale Trottier

« La lutte aux changements climatiques est le défi le plus sérieux de notre époque, mais il y a beaucoup à gagner à la mener : un avenir plus durable pour nos enfants et une économie forte basée sur des technologies, des industries et des services plus propres. Nos premiers ministres doivent s’unir pour trouver des moyens de collaborer afin d’aider le Canada à jouer un rôle de chef de file au XXIe siècle. » Merran Smith, directrice générale, Clean Energy Canada

« La lutte au réchauffement climatique n’est pas une question de principe, c’est une réalité incontournable qui fait appel au leadership responsable de tous les dirigeants. Ce défi sans précédent fournit l’occasion de diversifier l’économie et de devenir plus compétitif sur le plan mondial, de façon inclusive, créatrice de richesse et dans l’intérêt du plus grand nombre. » Jean Simard, président et chef de la direction, Association de l’aluminium du Canada

« Le temps n’est plus à la réflexion, mais à l’action. Le Québec et le Canada disposent d’une gamme de solutions énergétiques innovantes et disponibles dès maintenant. Nous devons les mettre en œuvre rapidement afin d’accélérer la transition vers une économie plus sobre en carbone. » Frédéric Krikorian, Vice-président, Développement durable, affaires publiques et gouvernementales, Énergir

« Alors que 195 pays sont réunis en Pologne pour accélérer la transition énergétique, le Canada est bien positionné pour profiter de cette transition notamment avec son gigantesque potentiel de production et d’exportation d’énergie renouvelable. Les premiers ministres doivent collaborer pour déployer ce potentiel sur les marchés domestiques et d’exportation pour réduire les GES du secteur de l’électricité tout en créant des emplois ici. » Sidney Ribaux, directeur général, Équiterre

« Le fédéral doit poursuivre ses efforts pour renforcer la collaboration entre les provinces et les gouvernements de proximité sur les questions climatiques. La science et les technologies nous offrent des solutions et des opportunités qu’il faut exploiter. En développant les bons outils, de manière équitable et prévisible, nous aurons toutes les cartes en main. » Yves-Thomas Dorval, président-directeur général, Conseil du patronat du Québec

« Desjardins est résolument engagé dans la transition énergétique juste en intégrant
graduellement les facteurs ESG (environnemental, social et de gouvernance) dans ses activités d’institution financière au service de ses membres et clients et pour soutenir la prospérité de leurs communautés. L’intégration du risque climatique est maintenant incontournable, nous avons la conviction qu’il génère aussi des opportunités à saisir pour le Québec et le Canada. Pour ce faire, les États ont la responsabilité de mettre en place les conditions propices à cette transition. » Pauline D’Amboise, secrétaire générale et vice-présidente Gouvernance et Développement durable, Mouvement Desjardins

« Le Québec et le Canada ont des technologies innovantes pour réduire davantage les GES et mettre sur pied une économie circulaire. Les gouvernements doivent servir d’exemple en  soutenant le secteur de façon probante et en accélérant l’adoption des technologies propres ». Pierre Boisseau, directeur principal, marketing et communications, Enerkem

« L’ampleur des défis climatiques demande de grandes actions et des décisions politiques ambitieuses dès maintenant. Dans le contexte de la COP24, c’est l’occasion de démontrer notre engagement envers une transition écologique et juste par la stimulation soutenue d’une économie verte et innovante. Le Québec et le Canada ont le potentiel d’assumer un leadership fort et des engagements clairs dans la lutte contre les changements climatiques. » Vincent Moreau, directeur général, Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec

« Le récent rapport du GIEC confirme que nous avons toutes les cartes en main pour lutter contre le réchauffement climatique. Un des principaux moyens est d’accélérer l’adoption des technologies propres et les gouvernements devraient servir d’exemples. Il est donc indispensable d’avoir une coordination de haut niveau pour assurer une meilleure cohérence entre les actions de tous les acteurs gouvernementaux. » Denis Leclerc, président et chef de la direction, Écotech Québec

« Les technologies et les leviers financiers existent pour réaliser la transition énergétique du Québec et du Canada. Nos gouvernements doivent faire preuve d’audace et démontrer leur exemplarité dans un cadre d’action efficace, mobilisant et cohérent ». Jean Lacroix, président-directeur général, Réseau Environnement

À propos de SWITCH
L’Alliance SWITCH pour une économie verte au Québec souhaite accélérer le virage vers une économie verte afin de contribuer à une société québécoise innovante, résiliente, concurrentielle et qui réconcilie équité sociale, environnement et qualité de vie. L’alliance SWITCH travaille à l’émergence d’une plus grande cohérence dans les politiques et les interventions de l’État et à la convergence des initiatives des secteurs public, privé, associatif, coopératif et mutuel et de la société civile en faveur d’une économie verte.

L’Alliance SWITCH regroupe les organisations suivantes : l’Association de l’Aluminium du Canada, le Conseil du patronat du Québec (CPQ), Cycle Capital Management, Ecofuel, Écotech Québec, Énergir, Enerkem, Équiterre, la Fondation David Suzuki, le Mouvement Desjardins, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ) et Réseau Environnement.


— 30 —


Contact
Christophe Aura
COPTICOM
514-577-5838
caura@copticom.ca