Skip to Content

Rendez-vous branché de Sherbrooke : les citoyens de l’Estrie tentent l’expérience électrique

Sherbrooke, le 22 octobre 2014 – Les Rendez-vous branchés, initiés par Équiterre en collaboration avec de nombreux partenaires, étaient de passage à l’Université de Sherbrooke aujourd’hui. Cette vaste campagne de sensibilisation s’est donné pour but de rejoindre et d’informer des milliers de citoyens sur l’électrification des transports au moyen d’une tournée dans neuf villes du Québec : Montréal, Laval, Gatineau, Rimouski, Boucherville, Trois-Rivières, Saguenay, Sherbrooke et Québec.

« L’électrification des transports au Québec représente une solution intéressante considérant que le transport routier est responsable de 42,5 % de nos émissions de gaz à effet de serre et de 75 % de notre consommation totale de pétrole », a souligné Steven Guilbeault, porte-parole de la campagne et directeur principal d’Équiterre. « Pour obtenir un impact environnemental majeur et durable en matière de transport, ce passage vers l’électrification doit toutefois s’accompagner de mesures visant l’aménagement urbain ainsi que le développement des transports collectifs et actifs », a-t-il ajouté.

Grâce à cette initiative, Équiterre démontre que l’électrification des transports gagne en popularité auprès de nombreuses villes et organisations du Québec, de même qu’au sein de la population en général. À ce titre, la ville de Sherbrooke témoigne d’un engagement certain, particulièrement grâce à l'acquisition, en 2012, de quatre bornes électriques, ce qui porte maintenant à une quinzaine le nombre de bornes de recharge sur son territoire. « Différents véhicules électriques ont également été acquis par la Ville au cours des dernières années. Nous demeurons toujours ouverts à considérer, lorsque possible, le choix d'un véhicule électrique, dans le cadre de notre programme de remplacement progressif de la flotte de véhicules municipaux », a affirmé Madame Christine Ouellet, conseillère municipale et présidente du comité de l'environnement de la ville de Sherbrooke.

Pour l’Université de Sherbrooke, l’électrification des transports constitue un enjeu stratégique majeur. « Si les bornes de recharge installées sur nos campus constituent souvent l’élément le plus visible de cette stratégie, nous avons également acquis plusieurs véhicules électriques dont certains ont été développés de façon spécifique pour nos besoins. Mais surtout, plusieurs de nos professeurs et étudiants travaillent à développer de nouvelles technologies en partenariat avec le secteur industriel pour faire de l’électrification des transports une réalité de plus en plus concrète à l’échelle nationale », a précisé Alain Webster, vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales à l’Université de Sherbrooke.

Des activités branchées

L’évènement de Sherbrooke présentait une série d’activités sur le thème de l’électrification des transports et proposait aux participants des essais routiers de véhicules électriques animés par l’Association des véhicules électriques du Québec ainsi qu’une exposition de prototypes de voitures électriques organisée par l’Association de transport électrique de l’Université de Sherbrooke. Une conférence de Steven Guilbeault d’Équiterre ainsi que des échanges avec différents experts de la question complétaient le programme de l’événement qui se terminait par la diffusion du documentaire La revanche de la voiture électrique, de Chris Pain.

Une vitrine sur l’électrification des transports

Afin de démystifier l’électrification des transports, de connaître les initiatives branchées de Sherbrooke et de partout au Québec, ou encore pour vous inscrire à un autre Rendez-vous branché, consultez : www.equiterre.org/electrique

Cette campagne a été rendue possible grâce au soutien financier du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et d’Hydro-Québec, partenaire du Centre québécois d’actions sur les changements climatiques.

Équiterre tient à remercier les autres partenaires de la campagne et de l’évènement à Sherbrooke : L’Association de transport électrique de l’Université de Sherbrooke, l’Association des véhicules électriques du Québec, Communauto, ENVironnement JEUnesse, le Fonds mondial pour la nature, le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie, l’Université de Sherbrooke et la ville de Sherbrooke.

- 30 -

Pour tout renseignement supplémentaire :
Annick Girard
Relations médias, Équiterre

514 605-2000 / agirard@equiterre.org