Skip to Content

Réseau action climat Canada applaudit la décision du comité des prix Nobel

OTTAWA, vendredi 12 octobre 2007 – Climate Action Network Canada – Réseau action climat Canada, qui regroupe plus de 50 organisations d'un bout à l'autre du pays qui travaillent à prévenir des changements climatiques catastrophiques, a applaudi la décision rendue aujourd'hui de décerner le prix Nobel de la paix 2007 conjointement à Al Gore et au Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC).

« C'est une autre indication manifeste que nous vivons une véritable crise climatique », affirme Steven Guilbeault d'Équiterre. « Les scientifiques et les défenseurs comme Al Gore sonnent l'alarme depuis près de 20 ans, mais de nombreux gouvernements ne semblent pas encore comprendre », ajoute-t-il.

« La planète a adopté une vision d'avenir et le comité des prix Nobel a choisi de reconnaître la contribution d'Al Gore et des scientifiques du climat à sensibiliser l'humanité à la menace que représente le réchauffement de la planète », déclare John Bennett de ClimateforChange.ca. « Nous espérons que George Bush et Stephen Harper saisissent maintenant toute l'urgence de la situation. »

« Le changement climatique laisse planer une grave menace sur la paix et la sécurité mondiales », ajoute pour sa part Graham Saul, du Réseau action climat Canada. « L'octroi de ce prix envoie un message clair au premier ministre Harper et à d'autres chefs d'État qu'il existe un lien entre la promotion de la paix et de la sécurité dans des pays tels l'Afghanistan et une contribution équitable à la lutte contre le changement climatique. »

« La cérémonie de remise des prix ex aequo à Al Gore et au GIEC se tiendra en Norvège le 10 décembre, date qui coïncide avec la tenue d'une conférence historique des Nations Unies sur les changements climatiques à Bali, en Indonésie », explique Clare Demerse de l'Institut Pembina. « La conférence de Bali est un test crucial pour le gouvernement du Canada. Sous les projecteurs du monde entier, le Canada devra jouer un rôle responsable dans la prochaine phase du Protocole de Kyoto pour lutter contre le changement climatique », ajoute-t-elle.

Le comité des prix Nobel a remis le prix de la paix à Al Gore et au GIEC en reconnaissance de leurs « efforts visant à recueillir et à diffuser de plus amples connaissances sur le changement climatique d'origine humaine et à jeter les bases de mesures nécessaires pour contrer ce changement ».

-30-

Renseignements :
John Bennett, ClimateforChange.ca, 613-291-6888
Clare Demerse, Institut Pembina, 613-762-7449
Steven Guilbeault, Équiterre, 514-378-0232
Graham Saul, Climate Action Network Canada-Réseau action climat Canada, 613-558-3368
Dale Marshall, Fondation David Suzuki, 613-302-9913