Skip to Content

Résultats d’un sondage canadien: Le Premier ministre Harper doit être un leader de la lutte aux changements climatiques et réduire les subventions aux pétrolières lors du G8/G20

Toronto, le 25 juin 2010 - Une forte majorité de Canadiens veulent du leadership à l’occasion des Sommets du G8 et G20 à Muskoka et Toronto, selon un sondage rendu public aujourd’hui par le Réseau Action Climat - Climate Action Network Canada. Le sondage, réalisé par The Gangalf Group pendant la dernière semaine, démontre aussi le fort appui pour la réduction et l’élimination des subventions aux compagnies pétrolières.

Ce sondage lance un message clair : les Canadiens n’achètent pas la ligne du gouvernement Harper, qui prétend que nous devons attendre les États-Unis avant de s’attaquer à l’enjeu des changements climatiques. Les Canadiens veulent voir du leadership sur la question du climat, et perçoivent ces sommets comme des occasions pour agir», affirme Steven Guilbeault, porte-parole d'Équiterre et membre du Réseau Action Climat.

Principaux résultats du sondage

  • 70 % des répondants veulent que le gouvernement agisse pour réduire les subventions aux pétrolières (47% sont très en accord; 23% en accord). Les avantages fiscaux pour les producteurs de gaz et de pétrole au Canada représentent approximativement 2 milliards de dollars par année.
  • 78% des répondants croient que le gouvernement canadien devrait saisir l’opportunité que représentent les Sommets du G8/G20 pour prendre le leadership dans la lutte aux changements climatiques (48% sont très en accord; 30% % en accord)
  • 65% des répondants sont en désaccord avec la stratégie du gouvernement canadien d’attendre que les États-Unis et d’autres nations aient développé leurs plans avant de mettre en place de nouvelles mesures pour lutter contre les changements climatiques.

« La population canadienne veut que le pays soit une force positive de changements dans le monde », a déclaré Jennifer Espey du Gandalf Group. « Il y a une augmentation de la compréhension des effets catastrophiques des changements climatiques. Ces deux facteurs réunis se traduisent par la volonté de la part des Canadiens que leur gouvernement soit un leader et non à la remorque des autres quand vient le temps de trouver des solutions globales».

Pour plus d’information, contacter :

Alex Swann
The Gandalf Group
416-644-4125

Marie-Ève Roy
Équiterre
514-378-0232


Méthodologie

The Gandalf Group a élaboré un sondage mené entre le 17 juin et le 22 juin 2010, auprès d’un échantillon de 1 158 adultes canadiens, avec une marge d’erreur de +/-2,88% 19 fois sur 20.

Le Réseau action climat Canada (RAC Canada) est composé de membres organisationnels engagés à prévenir une dangereuse perturbation du système climatique par l’être humain, à protéger la viabilité de l’environnement et la santé publique, tout en défendant des principes de transition équitable, d’équité et de justice sociale.

Document d’information – Sondage pour Réseau action climat Canada – 25 juin 2010

The Gandalf Group a mené un sondage entre le 17 et le 22 juin 2010 avec un échantillon de 1 158 adultes répartis proportionnellement à travers le Canada. Cet échantillon comporte une marge d'erreur de +/-2,88 %, 19 fois sur 20.

  • 70% des participants ont dit qu’ils supportaient le gouvernement prenant action pour réduire les subventions pour les combustibles fossiles.
  • 47% ont fortement appuyé, 23% ont appuyé un peu – Question : Au Canada, les allègements fiscaux accordés aux producteurs de pétrole et de gaz sont estimés à quelque deux milliards de dollars par année. Est-ce que vous appuieriez fortement ou un peu, ou vous opposeriez-vous fortement ou un peu à ce que le gouvernement prenne des mesures pour réduire ces subventions? »
  • 78% des participants croient que le gouvernement canadien devrait utiliser les Sommets du G8 et du G20 comme occasion de signaler que le Canada souhaite être un leader dans le combat contre les changements climatiques.
  • 48% ont fortement appuyé, 30% ont appuyé un peu – Question : « Les leaders des vingt plus importantes économies du monde se réunissent cet été à Toronto. Est-ce que vous appuieriez fortement ou un peu, ou vous opposeriez-vous fortement ou un peu à ce que le gouvernement canadien profite de cette occasion pour indiquer que le Canada souhaite être un leader dans la lutte internationale contre les changements climatiques? »
  • 65% sont en désaccord avec la décision stratégique du gouvernement canadien d’attendre que les États-Unis et d’autres pays développent leurs plans avant de mettre en œuvre davantage de mesures contre les changements climatiques.
  • 48% sont tout à fait en désaccord, 17% sont assez en désaccord – Question : « Dans le cadre de la rencontre entre les leaders des vingt plus importantes économies du monde à Toronto, le gouvernement du Canada a dit que le sujet des changements climatiques serait abordé, mais qu’aucune mesure ne serait prise relativement aux changements climatiques avant que les États-Unis et d’autres pays ne développent leurs plans pour faire face à ce problème. Diriez-vous que vous êtes tout à fait d’accord, assez d’accord, plutôt en désaccord ou tout à fait en désaccord avec le fait que le gouvernement canadien attende que les États-Unis et d’autres pays développent leurs plans sur les changements climatiques avant de mettre en œuvre des mesures visant à régler les problèmes liés aux changements climatiques?»
  • 85% des participants ont dit que c’était très ou un peu important que le monde trouve une solution aux changements climatiques (59% ont dit très important)
  • 83% des participants ont dit que c’était très ou un peu urgent que le monde trouve une solution aux changements climatiques (50% ont dit très urgent)

Pour obtenir de plus amples renseignements :
Alex Swann
416.644.4125