Skip to Content

Subventions et allégements fiscaux: le gouvernement canadien continue d’alimenter le problème des changements climatiques

(Ottawa), le 4 novembre 2010 - Le nouveau rapport Alimenter le problème, publié par le Réseau action climat Canada, présente les impacts des mesures gouvernementales qui accordent un milliard de dollars par année aux sociétés pétrolières et gazières. L’échec du gouvernement canadien d’éliminer de façon progressive les subventions aux combustibles fossiles sous la forme d’allégements fiscaux aux riches sociétés pétrolières et gazières est un reflet de la grande témérité du gouvernement à agir sur les changements climatiques et les enjeux énergétiques. Le rapport demande à ce que le gouvernement mette fin à ces allégements fiscaux dans le budget de 2011.

« Accorder près de un milliard de dollars par année en allégements fiscaux à quelques-unes des sociétés les plus riches du monde est irresponsable, particulièrement en période de restriction budgétaire », affirme Graham Saul du Réseau action climat Canada. « On voit bien que dans la réalité, le gouvernement ne lutte pas contre les changements climatiques, il alimente plutôt le problème. Le budget 2011 est l’occasion idéale pour faire avancer le pays dans la bonne direction », ajoute-t-il.

Ce rapport présente les problèmes que représentent les subventions et les allégements fiscaux continus accordés à l’industrie pétrolière et gazière, et démontre clairement l’inaction constante du gouvernement. Malgré les engagements pris au G20 pour mettre fin à ces allégements fiscaux, le rapport montre comment le gouvernement a tenté activement de convaincre la population qu’il fait des progrès alors, qu’en réalité, il n’en fait aucun.

« Alors que le monde se tourne vers une économie verte, les subventions et les allégements fiscaux continus accordés au secteur des combustibles fossiles amènent le Canada dans la mauvaise direction », déclare Steven Guilbeault d’Équiterre. « Si nous voulons vraiment réduire la pollution reliée aux gaz à effet de serre et mettre fin aux changements climatiques, nous devons cesser d’encourager l’expansion de quelques-uns des pires projets de combustibles fossiles au monde, comme les sables bitumineux, en leur accordant d’importants allégements fiscaux », ajoute-t-il.

Selon Patrick Bonin de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, « Le Canada fait le contraire de ce qui doit être fait pour régler la crise climatique. Non seulement le gouvernement fédéral laisse tomber ses programmes écoÉNERGIE pour améliorer l’efficacité énergétique des résidences et encourager la production d’énergie renouvelable, mais en plus, il s’entête à subventionner les sociétés pétrolières et gazières allant même à l’encontre des recommandations formulées par les hauts fonctionnaires du ministère des Finances ».

Le rapport apporte pourtant un élément optimiste en soulignant les alliés que le gouvernement du Canada possède pour mettre fin aux allégements fiscaux à l’industrie pétrolière et gazière, allant du ministère des Finances et de l’Organisation de coopération et de développement économiques et des organisations non gouvernementales.

-30 –

Source :

Hannak McKinnon, Réseau action climat Canada, 613 276 7791

Eveline Trudel-Fugère, Équiterre, 514-605-2000

Sophie-Anne Legendre, AQLPA, 514-691-1829