Skip to Content

Teck Frontier : des citoyens rendent visite à leur député libéral

 

Approuver la plus grande mine de sables bitumineux nuirait grandement à la capacité du Canada de tenir ses promesses climatiques

Montréal, le 13 février 2020 - Des électeurs de plus de 100 circonscriptions libérales à travers le pays rendent visite à leur député cette semaine pour demander de rejeter le projet de mine de sables bitumineux Teck Frontier. Après que le gouvernement ait déclaré l’urgence climatique et sollicité un second mandat sur la base de ses engagements climatiques, approuver Teck trahirait les électeurs qui ont réélu les Libéraux à Ottawa.

Plus de 700 personnes se sont inscrites pour rendre visite à leur député, notamment dans les circonscriptions du ministre Jonathan Wilkinson, de la ministre Chrystia Freeland, du ministre Steven Guilbeault et du premier ministre Justin Trudeau. Les visites sont organisées par Leadnow avec le soutien de groupes tels que Stand.earth, Greenpeace et Équiterre.

« L'héritage climatique de Trudeau est en jeu. Les libéraux doivent se rappeler qu'ils ont perdu leur majorité et qu’ils sont redevables devant les deux tiers des électeurs qui les ont élus sur la promesse d’agir sérieusement sur le climat », a déclaré Claire Gallagher, chargée de campagne chez Leadnow.

Si elle est approuvée, la mine Teck Frontier émettra environ six mégatonnes de CO2 par année jusqu'en 2067, ce qui empêchera l’atteinte de zéro émission nette d'ici 2050, tel que promis par les libéraux. Selon la commission d’examen conjoint, le projet causerait des dommages significatifs et irréversibles. Les peuples autochtones de la région subiraient des répercussions négatives sur leurs droits d’utilisation de la terre et des ressources, sur leur culture et leur mode de vie traditionnel.

« Dans le premier mandat, nous avons été déçus par l'achat d'un pipeline qui va nous coûter collectivement 12 G$ et augmenter notre production de GES. Dans le second mandat, les citoyens s'attendent à des décisions qui reflètent l'urgence climatique et demandent d'investir immédiatement dans la transition juste pour tous. Un leader climatique ne peut faire les deux en même temps », a déclaré Marie-Ève Leclerc, responsable de la mobilisation citoyenne chez Équiterre.

Les libéraux ont jusqu'au 28 février pour annoncer s’ils vont approuver ou refuser le projet de mine Teck Frontier.

-30-

Pour plus d’information ou organiser une entrevue :

Dale Robertson, Relations médias, Équiterre
drobertson@equiterre.org
514-605-2000

Max Mosher, Spécialiste des communications, LeadNow
max@leadnow.ca
647-888-6453

À propos d’Équiterre

Équiterre propose des solutions concrètes pour accélérer la transition vers une société où les citoyens, les organisations et les gouvernements font des choix écologiques qui sont également sains et équitables.
www.equiterre.org

À propos de Leadnow

LeadNow organise des campagnes qui bâtissent et défendent un Canada juste, durable et équitable. Nous aidons des centaines de milliers de personnes qui agissent aux moments et aux endroits qui comptent le plus en fournissant des opportunités non partisanes pour un engagement démocratique numérique et réel. Visitez leadnow.ca pour plus d'informations sur notre mission et nos campagnes.
 

Flux d'information :