Skip to Content

Troisième bilan annuel du Plan d'action sur les changements climatiques du gouvernement du Québec - Réaction d'Équiterre

« Le gouvernement du Québec met en oeuvre son plan d'action de façon systématique et avec sérieux, dans la majorité des cas.

La redevance sur les hydrocarbures (taxe sur le carbone) est la pièce maîtresse qui permet au Québec d'avancer dans la lutte aux changements climatiques. Sans cette taxe, peu aurait pu être entrepris.

Il faut noter les retards incompréhensibles dans le dossier de la réforme du nouveau code du bâtiment du Québec. Ce chantier est en cours depuis le début des années 1990.

Pour l'instant, le gouvernement s'est attaqué aux sources d'émissions de GES les plus faciles à encadrer et à restreindre. Dans bien des cas, cette tactique porte fruit.

Le gros du travail reste devant nous : c'est-à-dire le secteur des transports et de l'aménagement du territoire. C'est là qu'il faudra mettre les efforts des prochaines années. Au Québec, en 2009, on ne peut pas s'attaquer aux changements climatiques et proposer le projet Turcot, le parachèvement de l'autoroute 25 et la transformation de la rue Notre-Dame en autoroute.

Nous sommes encouragés par les récents propos de la ministre des Affaires municipales, Nathalie Normandeau, qui semble avoir compris l'importance pour le Québec de l'enjeu de l'aménagement du territoire et la nécessité de mettre fin à l'étalement urbain. Elle devra maintenant passer de la parole aux actes.

Finalement, Equiterre tient à rappeler l'abandon récent, par le Premier ministre Charest, de son engagement de mettre en place avec l'Ontario un marché du carbone dès le 1er janvier 2010. Cet engagement avait été pris conjointement avec le Premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, à l'été 2008. Les deux provinces ont indiqué, il y a deux semaines, qu'elles ne respecteraient plus cet échéancier. Equiterre souhaite que les deux provinces respectent cette fois leur engagement de créer ce marché du carbone en 2012 », a réagi de Bonn Hugo Séguin, porte-parole d’Équiterre.

 

- 30 -

Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-522-2000 #303
514-605-2000