Skip to Content

Une étude d'Équiterre démontre que l’on pourrait ajouter entre 449 et 718 millions $ au PIB du Québec et créer entre 5000 et 8000 emplois

Montréal, le 25 février 2015 – Équiterre a rendu public aujourd’hui ses recommandations dans le cadre de l’exercice pré-budgétaire du ministre des Finances Carlos Leitao. Les mesures proposées par Équiterre couvrent à la fois la question du financement du transport collectif, le soutien à la commercialisation des technologies propres, la décontamination des sols ainsi que l’agriculture.

« À l’exemple de plusieurs institutions internationales tels le Fonds monétaire international, le Sommet économique de Davos ou encore la revue The Economist, Équiterre propose d’utiliser la baisse des prix du pétrole afin de financer des mesures visant la lutte aux changements climatiques », a expliqué Steven Guilbeault, cofondateur et porte-parole d’Équiterre.

« Présentement, cette baisse est très bénéfique pour les ménages, mais beaucoup moins pour l’état québécois dans son ensemble. Nous proposons un partage du bénéfice, qui pourrait prendre la forme d’une redevance temporaire sur l’essence, jusqu’à ce que le prix du pétrole revienne au niveau des dernières années. Ce faisant, l’État pourrait réinvestir ces montants dans l’économie du Québec. Notre étude démontre que l’on pourrait ajouter au PIB du Québec entre 449 et 718 millions $ et créer entre 5000 et 8000 emplois », a-t-il ajouté.

Équiterre participe à cet exercice depuis maintenant plusieurs années ayant été consulté successivement par les gouvernements Charest, Marois et maintenant celui de M. Couillard.

Pour consulter le document : http://www.equiterre.org/publication/profiter-de-la-baisse-du-prix-du-petrole-pour-renforcer-leconomie-du-quebec-et-de-ses-re

- 30 -

Pour plus d’informations :
Annick Girard, relations de presse, Équiterre, 514 605-2000