Skip to Content

LA MARCHE CITOYENNE CONTRE LES OLÉODUCS ET LES HYDROCARBURES S’ARRÊTE À TERREBONNE

Dates de l'événement: 
9 Juin, 2014 - 14:15 - 22:00

Du 10 mai au 14 juin, plusieurs dizaines de citoyens participent à une grande marche de 700 km entre Cacouna et Kanesatake dans le but de manifester leur opposition aux projets d’oléoducs de sables bitumineux et à l’exploitation des hydrocarbures au Québec et par le fait même, de sensibiliser les communautés directement concernées aux risques que présentent ces projets.

Les marcheurs s’arrêteront à Terrebonne le 9 juin dès 14h15. Toute la population est invitée à se joindre à eux pour quelques kilomètres ou encore à venir assister à la projection du film Anticosti : La chasse au pétrole extrême à la salle des Chevaliers de Colomb (505, rue Théberge, Terrebonne), en présence du réalisateur Dominic Champagne!

Cet évènement est une organisation du Groupe d'action d'Équiterre de Lanaudière et est gratuit.

Horaire complet :

14h15 : Rassemblement au Parc Sophie-Masson, directement à la sortie du pont Sophie-Masson sur la rue Chapleau.

14h30 : Départ de la marche accompagnée de Movimento, une troupe de percussions brésiliennes.

16h30 : Souper des marcheurs.euses à l’organisme local Les Œuvres de Galilée. Pendant ce temps, la population est invitée à pique-niquer sur l’Île-des-Moulins.

17h30 : Rencontre avec des marcheurs.euses au Parc Masson, au coin de la rue St-Louis et du boulevard Des Braves.

19h00 : Présentation du documentaire Anticosti : La chasse au pétrole extrême à la salle des Chevaliers de Colomb (505, rue Théberge, Terrebonne) en présence du réalisateur Dominic Champagne.

Rappelons que s’il est accepté, le projet d’oléoduc de TransCanada transportera chaque jour 1,1 million de barils de pétrole de l’Alberta jusqu’à Cacouna en passant sous le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Saint-Augustin–de-Desmaures. Ces projets de pipeline ont comme finalité l'exportation du pétrole des sables bitumineux, un des pétroles plus polluants qui soit. Ils représentent des risques de déversements de pétrole, de contamination de la qualité de l’eau et des sols en plus de contribuer aux changements climatiques, sans apporter aucun bénéfice substantiel pour le Québec. Au moment où la planète en est arrivée à un seuil très critique concernant le climat, il est urgent et impératif d’abandonner les énergies fossiles et d’investir dans le développement des énergies renouvelables.