Skip to Content

Comment créer un comité citoyens ou de quartier

Les comités de quartier sont des entités indépendantes, rassemblant des citoyens autour de l’objectif commun d’améliorer le cadre de vie du quartier. Ils sont souvent créés lorsqu’un problème lié à l’aménagement urbain, à l’environnement ou à la mobilité surgit. Le comité de quartier est généralement constitué d’un noyau dur de citoyens motivés et peut également prendre le statut officiel d’une organisation sans but lucratif (OSBL).

Le comité de quartier permet aux citoyens de rassembler leurs voix autour d’un projet commun et de proposer des solutions aux représentants du quartier, appuyées par des expertises solides. Ce rassemblement offre aux citoyens une capacité d’expression nettement plus forte auprès des instances décisionnelles de la ville.

12 étapes pour former un comité de quartier

  1. Contacter des citoyens de votre quartier et organiser une rencontre sur les enjeux qui vous préoccupent. Vous pouvez baser la rencontre sur une problématique précise ou simplement dans l’idée d’améliorer votre vie de quartier.
     
  2. Fixer des objectifs précis. Ces objectifs seront choisis sur un mode consensuel et collectif. Ils servent à guider le comité et sont une référence dans les moments d’éparpillement.
     
  3. Déterminer un périmètre géographique en précisant le nom des rues, ou portion de rues, inclues dans le quartier pris en charge par le comité.
     
  4. Répartir les tâches et les responsabilités au sein du comité. Il importe de s’engager à être disponible aux moments cruciaux. Mais chacun est libre de s’investir en fonction de ses disponibilités et de ses compétences. Donner seulement un petit coup de main, c’est déjà quelque chose de positif.
     
  5. Vous pouvez choisir d’officialiser ce comité en lui donnant le statut et la structure d’une OSBL (avec un président, secrétaire, trésorier, membres, administrateurs). Vous trouverez ici les informations nécessaires à sa création. Avec ce statut, vous officialisez votre démarche et pouvez solliciter des subventions et recueillir des dons.
     
  6. Informer les résidents du quartier des objectifs et des projets du comité. Une photocopie distribuée dans les boîtes aux lettres ou une publication dans le journal de quartier peut suffire. En complément, un site ou un simple blogue sur Internet constituera un apport précieux. Non seulement il permettra de développer un réseau de contacts, mais il sera aussi un lieu de collecte et de distribution d’information.
     
  7. Établir un contact avec votre élu ou avec les autorités compétentes. Il est important de prendre connaissance des contraintes et arguments adverses. Bien les connaître est un facteur clé de succès. Et manifestez-vous, lors des conseils municipaux, à la séance de questions et commentaires de la population.
     
  8. Obtenir le soutien d’un élu. Il s’agit autant que possible de crédibiliser son action en obtenant le soutien d’un représentant de la ville; cet élu peut agir en tant que porte-parole de vos actions. En période électorale, vous pouvez également questionner chaque parti pour connaître sa position, mais aussi pour inscrire votre revendication dans son programme.
     
  9. Proposer des solutions sur la base d’une analyse critique et de l’examen des arguments de chacune des parties. Se limiter à dénoncer est insuffisant. Il est indispensable de bâtir des raisonnements solides et réalistes. Vous pouvez faire appel à un expert pour appuyer votre projet ou faire valider vos conclusions.
     
  10. Créer une mobilisation, la plus large possible, de citoyens qui soutiennent la démarche. Une pétition est une option, tout comme l’organisation d’une rencontre où il sera possible d’entendre l’exposé des membres du Comité, d’invités experts ou de responsables en charge du dossier. Là aussi un site Internet sera un bon moyen de sensibiliser et d’informer au fur et à mesure des développements du dossier.
     
  11. Communiquer avec les médias. Qu’il s’agisse de la presse locale ou de médias plus importants, il faut essayer de se faire entendre. Un débat démocratique est un débat public. Rédiger des communiqués clairs et concis à pour les journalistes, si possible les rencontrer, contribuera à faire avancer les choses.
     
  12. Ne pas se décourager. L’aboutissement d’un projet peut prendre du temps. De nombreuses initiatives n’ont pas abouti faute de persévérance. Même si à certains moments, les difficultés peuvent paraître insurmontables, un effet d’accumulation produit par vos efforts de sensibilisation, un bon article dans un journal ou une période de campagne électorale peuvent relancer la machine.

Les comités citoyens ou de quartier sont un élément essentiel de la vie démocratique d’une ville. Chaque citoyen peut s’y impliquer à partir du moment où il dispose de temps à offrir : il s’agit de faire renaître la vie de quartier et pourquoi pas, de l’améliorer…

Lien pertinent