Skip to Content

Conférence des Nations unies sur le climat à Cancun

Fiche - Logo Cancun 2010La Conférence des Nations unies sur le climat 2010 s'est déroulée à Cancun du 29 novembre au 10 décembre. Après l’échec des négociations à Copenhague, cette rencontre s'est conclue positivement, permettant notamment des avancées sur plusieurs aspects des négociations. L'enjeu est maintenant d'arriver à une entente globale sur le climat en Afrique du Sud en décembre 2011.

La science est sans équivoque. Le temps presse, mais il est encore temps d'agir.

Pour les ONG de partout à travers le monde qui travaillent sur les enjeux du climat et qui sont regroupées sous le Réseau action climat International, le Sommet de Cancun fut une opportunité pour faire avancer certains éléments cruciaux des négociations, en vue d'en arriver à un accord ambitieux, équitable et légalement contraignant à Durban en Afrique du Sud en décembre 2011.

Les conclusions des travaux du Groupe de travail ad-hoc sur la vision commune à long terme ont résulté d'un exercice de projection dans le futur. Ces conclusions montrent la voie à suivre pour la communauté internationale afin de développer des politiques concrètes pour lutter contre les changements climatiques. Plus de 180 pays ont participé à leur rédaction et le texte a été adopté à l'unanimité.

Globalement, en plus de réitérer les acquis des dernières années, des avancées ont été faites dans les dossiers de la déforestation et du financement aux pays en voie de développement pour l'adaptation aux changements climatiques.

Le Canada fut une fois de plus un mauvais joueur dans ces négociations, arrivant à Cancun les mains vides. En plus de ne pas agir concrètement au Canada et de n'avoir aucun plan de lutte aux changements climatiques, le gouvernement Harper tente de saboter les efforts des autres pays. Le Réseau action climat Canada dresse un très bon portrait de cette situation (anglais seulement).

Pour des informations détaillées sur le Sommet de Cancun, consultez notre blogue où, en direct de Cancun, Steven Guilbeault et Hugo Séguin ont analysé et commenté ces négociations.

L'Institut Pembina et Équiterre ont décrit les principaux enjeux des négociations de Cancun dans un document qui analyse également les positions du gouvernement canadien.

Pour lire l'actualité reliée à la conférence, nous vous invitons à consulter la revue de presse de Gaïa Presse et les informations publiées sur le Réseau action climat Canada.