Skip to Content

Fermiers de famille et municipalités

LE RÉSEAU DES FERMIERS DE FAMILLE D’ÉQUITERRE, UN MOTEUR ÉCONOMIQUE ET SOCIAL POUR VOTRE MUNICIPALITÉ!

Créé en 1995, le réseau des fermiers de famille a permis d’établir un pont durable et fort entre les producteurs locaux et les consommateurs. Grâce à lui, des milliers de personnes reçoivent chaque semaine un panier de produits biologiques de grande qualité, livré à proximité de leur domicile ou sur leur lieu de travail. De plus, le réseau soutient directement nos producteurs et assure notre souveraineté alimentaire. Acteurs économiques positifs dans les régions, ces fermiers créent de l’emploi, dynamisent la vie communautaire et contribuent à la protection de l’environnement en cultivant la terre selon les normes de l'agriculture biologique au Québec.

Le réseau des fermiers de famille en chiffres, c’est :

  • 113 fermes certifiées biologiques (ou en voie de l’être).
  • 600 points de livraison répartis à travers 14 régions du Québec, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick.
  • Une contribution significative à la réduction des gaz à effet de serre : environ 100 km séparent la ferme de son point de livraison, contrairement à 2 500 km pour les aliments proposés en épicerie.
  • 60 000 consommateurs qui profitent du réseau pour s’alimenter en produits biologiques et locaux.
  • 6,5 millions $ de retombées économiques par année pour le Québec.
  • Des fermiers ayant une moyenne d’âge de 38 ans, alors qu’au Canada celle des producteurs est de 54 ans. Preuve que l’agriculture biologique, que soutient le réseau des fermiers de famille, est un secteur qui maintient la jeunesse dans nos régions.
  • 4 saisons. Plus d’une trentaine de fermes du réseau offrent des paniers bio durant la saison froide.

Un réseau en croissance : Le défi du développement des points de livraison

À travers ses 23 années d’existence, le réseau des fermiers de famille a su maintenir une croissance continue de ses membres. Cette expansion amène un défi constant, celui du développement des points de livraison. Le réseau compte sur de nombreux partenaires pour accueillir ces points de livraison. Parmi eux, se trouve la chaîne Metro, la Société des alcools du Québec ainsi que l’Agence métropolitaine de transport. Or, malgré tous ces efforts, les fermiers demeurent cantonnés dans les commerces et les milieux privés, alors que certains espaces publics seraient parfaitement adaptés à accueillir leurs initiatives.

Ouvrir l’espace public aux fermiers de famille : une stratégie efficace pour dynamiser votre communauté

Les municipalités ont la chance de gérer différentes infrastructures propices aux rencontres : bibliothèques, arénas, maisons de la culture, parcs, etc. Autant de lieux rassembleurs qui profiteraient des synergies entre les fermiers de famille et les citoyens qui les fréquentent!

Des points de livraison : autonomie, simplicité et efficacité

Mentionnons d’entrée de jeu la grande autonomie des fermiers dans la mise en place de leurs points de livraison. Ils installent eux-mêmes leur kiosque temporaire monté uniquement le jour de la livraison à partir de tentes et de quelques tables. Durant cette journée, les fermiers occupent l’espace pour la durée de leur plage horaire de distribution, soit entre 2 et 4 heures. Les livraisons ont lieu en fin d’après-midi d’un jour de semaine afin de laisser le temps aux abonnés de sortir du travail et de venir récupérer leur panier.

Aucune transaction pour l’adhésion aux paniers bio n’est effectuée aux points de livraison. Les abonnés viennent uniquement chercher leur paniers de légumes bio et locaux puisqu’ils auront, préalablement, effectué leur paiement à l’avance auprès du fermier.

Des municipalités d’expérience

Ouvrir sa réglementation quant à la vente sur le domaine public afin de faciliter le développement de points de livraison dans leur région, c’est le choix qu’ont adopté les municipalités de Bromont, de Val-David et l’arrondissement de Verdun.

Ainsi, Bromont a été la première municipalité en 2012 à adopter une résolution pour la distribution des paniers bio sur son territoire, autorisant ainsi uniquement les points de livraison des fermiers membres du réseau des fermiers de famille. Val-David, quant à elle, a adopté en 2016 une résolution autorisant une ferme du réseau à distribuer ses paniers de légumes biologiques et locaux dans les espaces publics adaptés, étant une municipalité proche de leur lieu de production (à moins de 50 km). Quant à l’arrondissement de Verdun, le conseil a voté en 2017 en faveur d’une édiction d'ordonnance pour l’occupation du domaine public dans le but de permettre la livraison des paniers bio par les fermiers membres du réseau des fermiers de famille d’Équiterre.

Devenez vous aussi un vecteur de changement dynamique pour votre communauté!

Communiquez avec Anne Rigaud, conseillère au développement du réseau des fermiers de famille chez Équiterre : arigaud@equiterre.org ou (514) 522-2000, poste 231.