Skip to Content

MYTHE #1 : Les énergies renouvelables ne créent pas d’emplois

 

« Le secteur [des énergies renouvelables] prouve qu'il n'est plus seulement une niche, mais est devenu un employeur significatif dans le monde »
Adnan Z. Amin
Directeur général de l'IRENA (The International Renewable Energy Agency)

Pour télécharger le mythe en version PDF.

EMPLOIS en énergies renouvelables : en constante évolution


On estime qu'en 2014, à l'échelle mondiale, 7,7 millions d'emplois étaient générés par le secteur des énergies renouvelables, un chiffre en augmentation de 18 % par rapport à l’année précédente. La technologie offrant le plus d'emplois étant le solaire photovoltaïque (2 495 000), suivie par les biocarburants liquides (1 788 000), l'énergie éolienne (1 027 000), la biomasse (822 000), le chauffage solaire et la climatisation issue du solaire (764 000) les biogaz (381 000), les petites centrales hydroélectriques (209 000) la géothermie (154 000) et l'énergie solaire concentrée (22 000).

Sans compter que ce chiffre ne prend pas en compte les employés des grandes centrales hydroélectriques, qui dénombreraient à elles seules 1,5 million de personnes, pour un total de 9,2 millions de salariés dans le secteur des énergies renouvelables.

Au Canada, 23 700 personnes oeuvraient dans le secteur des énergies renouvelables en 2014, soit une hausse de 37 % par rapport à 2013. Le secteur des énergies renouvelables est en pleine expansion. Et le Québec n’est pas en reste avec 5 091 emplois directs reliés aux énergies renouvelables (hors Hydro-Québec) en 2011.

Les Statistiques d'Emplois par filières d'énergies renouvelables