Skip to Content
Geste - Des minous et pitous écolos

Il y aurait au Québec plus de 2,3 millions de chiens et chats. C’est dire l’immense impact que représentent nos amis à quatre pattes. En effet, à l’image de leurs maîtres, chiens et chats nord-américains sont de grands consommateurs.

Voici donc quelques idées pour rendre les animaux de compagnie un peu plus « verts ».

Gérer les petits besoins de vos animaux

Aux États-Unis seulement, pas moins de deux millions de tonnes de litière pour chat sont envoyées au dépotoir chaque année! La classique litière d’argile agglomérante pour les chats, bien qu’efficace, n’est pas dépourvue d’impacts environnementaux. D’une part, l’argile utilisée pour sa fabrication provient de mines à ciel ouvert situées aux États-Unis, d’autre part, la litière ne peut se décomposer dans les sites d’enfouissement et contient de la silice, une substance potentiellement cancérigène (1).

Il existe désormais différentes alternatives « vertes » à la litière d’argile agglomérante : litière de résidus de maïs ou de blé, de coquilles de noix, de bran de scie compressé, de papier journal recyclé ou de pin. Il est assez facile de trouver ces produits dans les boutiques d’articles pour animaux.

Pour les chiens, il est important de ramasser leurs excréments! Pas seulement pour les passants et voisins, mais aussi pour éviter de polluer les cours d’eau. Pour les ramasser, optez pour des sacs biodégradables ou encore, réutilisez les sacs plastiques qui envahissent encore notre quotidien aujourd’hui : sac à pain, sac à lait, etc. (2).

Pour les plus convaincus, il existe des composteurs conçus expressément pour les excréments de nos animaux de compagnie.

Repenser l’alimentation de pitou et minou

On peut s’inquiéter de lire que des sous-produits animaux entrent régulièrement dans la composition des aliments pour chiens et chats, de même que des additifs comme le BHT, bannis dans la nourriture pour bébé aux États-Unis, mais encore présents dans certains aliments pour chien. Comparez les listes d’ingrédients et documentez-vous.

Il existe des aliments biologiques pour chiens et chats et même de la nourriture végétarienne, mais ces produits sont parfois difficiles à trouver. Attention toutefois aux allégations du type : « holistique » ou « 100 % naturel », qui ne sont pas réglementées et qui peuvent vous coûter cher (3). Vous pouvez même cuisiner pour eux.

Consultez votre vétérinaire pour connaître les besoins spécifiques de votre animal afin d'éviter les carences et l’embonpoint.

Produits de nettoyage et de toilettage

Les désinfectants très puissants sont évidemment nocifs pour nos amis. Opter pour un nettoyage fréquent avec des produits biodégradables. Pour neutraliser les odeurs dans la litière, pensez au bicarbonate de soude. Si l’odeur de litière s’est répandue dans la pièce, ouvrez la fenêtre pour aérer au lieu d’utiliser un parfum de maison en aérosol.

Pour le bain, choisissez des shampoings spécialisés, naturels et biodégradables. Non seulement ils sont moins nocifs pour votre animal (qui risque de se lécher et d’en absorber une partie), mais ils sont préférables pour la planète.

Au moment de choisir un antipuce, renseignez-vous : certains de ces produits renferment des pesticides qui comportent des risques pour la santé de votre animal et celle des humains. Consultez votre vétérinaire. Il existe d’autres solutions.

Jouets pour animaux

Les boutiques pour animaux sont remplies de jouets de toutes les formes et couleurs. Avant d’acheter, posez-vous la question : est-ce que mon animal a vraiment « besoin » d’un énième jouet? A-t-il vraiment envie de porter un déguisement d’Halloween?

Optez pour des articles solides, qui ne risquent pas de déchirer. Au lieu d’acheter, on peut confectionner soi-même des jouets avec des bouts de ficelle, des retailles de tissu, des bouchons de liège et de l’herbe à chat. Si vous avez une boîte en carton, offrez-la à minou; il y passera des heures!

Enfin, au lieu d’acheter une couverture neuve spécialement pour votre compagnon, présentez-lui une vieille serviette ou un chandail troué : il l’aimera encore davantage.

Aller chercher son nouvel ami dans un refuge

Si vous avez décidé d’adopter un petit compagnon, après mûre réflexion, vous devriez songer à visiter un refuge et donner une nouvelle famille à un animal abandonné. Contrairement aux idées reçues, les animaux des refuges ne sont pas tous vieux et malades. Vous aidez ainsi à alléger le problème de surpopulation des refuges et vous sauvez la vie d’un petit animal qui risquait l’euthanasie (4).

Faire stériliser son animal

En toute logique avec ce qui précède, il est recommandé de faire stériliser votre animal pour éviter la surpopulation et les problèmes qui en découlent. Saviez-vous, par exemple, que les animaux errants ont un impact important sur les populations d’oiseaux urbains? N’étant pas vaccinés régulièrement, ces animaux sont par ailleurs susceptibles de transmettre des maladies (5).

Source: Cat litter: the dust settles, The cat site
Source: Ask Umbra on sustainable choices fot cat litter, Grist
Source: Reminder why clay cat litter is evil, Modern cat
Source: Properly Disposing of Pet Waste, Clean water campaign
Source: Dog waste poses threat to water, USA Today
Source: Choose biodegradable pet waste, GreenYour
Source: Dog food label tricks, Dogs 4 dogs
Source: Émission l'épicerie
Source: Adopt a dog from a shelter, GreenYour
Source: Neuter your pet, GreenYour
Source: Overview of Feral Cat Population Control, Animal legal & historical center

les chiens végétariens?

je suis daccord pour rendre mes animaux plus verts, mais pas de là à les dénaturer. un chien est un animal carnivore avant tout alors vouloir le transformer en végétarien, c'est vouloir le dénaturer. je n'aprouve vraiment pas ce genre de chose. par contre, il y a de la nouriture meilleure pour eux et qui contient peu ou pas de céréales, fait à base de viande, de légumes et de fruits. la compagnies Taste of the wild fait une nourriture beaucoup plus équilibré pour nos compains à 4 pattes qui permet de diminuer les quantités ingérées à chaque repas parce qu'elle est plus nourrissante et équilibrée pour eux. même si mes chiens raffolent des carottes et des fraises, jamais je ne leur imposerai un régime uniquement composé de fruits et de légumes. si l'homme est omnivore et peut s'adapter à un régime végétarien, ce n'est pas le cas des chiens et des chats.

Merci pour votre commentaire!

Selon notre spécialiste maison des minous : « On ne fait aucune recommandation du genre, on fait juste souligner que ça existe. En passant, mon vétérinaire me dit que les chats ne sont pas 100 % carnivores. Ils mangent aussi naturellement des plantes. S'ils mangeaient exclusivement de la viande, ils auraient des carences, différents problèmes de santé et mourraient plus jeunes. »

Des questions à faire réfléchir!