Skip to Content

Équiterre vous lance un défi pour septembre : manger local!

Actu - Manger local (août)

S’il est un mois où les fruits et légumes frais sont abondants au Québec, c’est bien le mois de septembre! C’est donc le moment idéal pour se mettre aux produits locaux. Et, une fois sur votre élan, pourquoi ne pas conserver cette bonne habitude tout au long de l’année?

Pendant au moins un mois, Équiterre vous met au défi de préparer uniquement des plats avec des produits locaux. Pour vous aider à élaborer vos menus, consultez notre calendrier de produits de saison.

Connaître les produits locaux, c’est vivre au rythme des saisons et savoir quand pousse tel fruit et tel légume. Vous serez étonnés de voir tout ce qui est disponible chaque mois, de l’aubergine au zucchini, en passant par les bleuets, le cantaloup, le daïkon, les épinards, les framboises, les haricots, la laitue, le melon, l’oignon, les patates, les raisins, la tomate, pour ne nommer que ceux-là. Laissez-vous inspirer par nos savoureuses recettes pour cuisiner ces produits locaux. Plusieurs ont été concoctées par des chefs de renom!

Vous pensez que ce n’est pas possible de manger local, car vous êtes régulièrement au restaurant? Heureusement, même au resto, il est possible de le faire. De plus en plus de chefs se font une fierté, sinon un devoir, de cuisiner avec les produits du terroir.

Avantages de manger local

Manger ce qui pousse chez nous, c’est non seulement excellent pour nos papilles, mais aussi pour notre portefeuille collectif. En effet, l’achat local présente de nombreux avantages sociaux, économiques et environnementaux. Il permet entre autres d’encourager l’économie locale, de créer des emplois, en plus de préserver le patrimoine agricole du Québec et de contribuer à notre souveraineté alimentaire.

Selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), si chacun de nous achetait pour 30 $ de plus en produits québécois chaque année, nous injecterions, en 5 ans, un milliard de dollars de plus dans l’économie locale.

Comment s’y retrouver

Peu de gens le savent, mais l’affichage de la provenance des fruits et légumes est obligatoire au Québec. Selon le règlement, le nom du pays d'origine ou le mot « Canada » ou l'expression « Produit du Québec », doivent apparaître bien en vue au-dessus du produit exposé. D’autres outils peuvent aussi vous aider en magasin afin de savoir où vos aliments préférés ont été cultivés.

  • Aliments du Québec est une certification initiée et reconnue par l'industrie agroalimentaire québécoise. On retrouve souvent ce logo sur l’emballage du produit ou sur l’affiche du prix. 
  • Plusieurs régions du Québec ont développé leur propre campagne souvent accompagnée d’un logo pour promouvoir les produits locaux.
  • À défaut d’affichage, on colle souvent (mais pas obligatoirement) une petite étiquette de 4 ou 5 chiffres sur les fruits et légumes en vrac. C’est le code PLU (Price Look-Up) qui sert à identifier le produit une fois à la caisse. Le pays d’origine est souvent indiqué sur cette étiquette, ouvrez l’œil!

Une large diversité de légumes d’ici pourrait aussi se retrouver sur nos tablettes durant l’hiver, grâce à leur longue capacité de conservation : patates, carottes, oignons, rutabagas, céleris-raves, choux, etc. Inspirez-vous de notre modèle de lettre pour demander à la direction de votre épicerie d'offrir plus de produits locaux et n’hésitez pas à répondre à leurs sondages de satisfaction.

Plus les gens les demanderont, plus les aliments locaux seront disponibles et visibles! Faites connaître vos démarches et initiatives auprès de vos proches pour augmenter vos appuis. Partagez-les sur la page Facebook d’Équiterre et dites-nous si celles-ci ont porté… fruit! Vous inspirerez peut-être des milliers de personnes à passer à l’action.

Diversifiez vos sources d’approvisionnement

Vous pouvez aussi essayer d’autres modes d'approvisionnement, en privilégiant des rapports plus directs avec les producteurs d’ici. Les marchés fermiers, les petits kiosques de bord de route et le réseau des fermiers de famille d’Équiterre sont autant de façons de s’approvisionner en produits frais et savoureux, tout en privilégiant les aliments locaux! Cette façon de nous alimenter contribue à préserver notre patrimoine : le savoir-faire des agriculteurs, la diversité des cultures, le paysage agricole, la fierté de notre production, en plus de créer un lien avec ceux qui nous nourrissent.

Trucs et astuces pour vous aider à relever le défi

De plus en plus de personnes s'intéressent à ce qui se trouve dans leur assiette. Émissions de télé, sites web, blogues, etc. se multiplient pour faire la lumière sur notre alimentation. Joignez le mouvement en relevant notre défi Manger local et faites-nous part de vos découvertes, initiatives, trucs et coups de cœur. Après un mois, vous ne pourrez plus vous en passer!

Crédit photo : Sarah-Geneviève Perreault