Skip to Content

Geste du mois de juin : Sauvons nos fournitures scolaires pour une fin d'année zéro déchet!

geste_448216_2.jpg

On se souvient tous de la frénésie qui s’emparait de nous au son de la cloche le dernier jour d’école, l’empressement de jeter nos cahiers et cartables aux poubelles (ou de les brûler comme le faisaient certains!) en symbole de liberté. Inexorablement, il fallait racheter des fournitures neuves en début d’année, qui coûtaient très cher à nos parents et à la planète…

Maintenant que vous êtes parents ou grands-parents, vous pouvez prévoir une fin d’année zéro déchet en 4 étapes faciles!

1. Prendre un moment pour évaluer, sensibiliser et récompenser vos petit-e-s élèves ou étudiants

Prévoyez un moment avec vos enfants (ou si vous êtes prof, avec vos élèves) lorsqu’ils s’apprêteront à ramener ou jeter tout le contenu de leur pupitre et casier. L’idée est de les sensibiliser et de les impliquer dans cette évaluation des conditions de leurs fournitures.

Vous pourriez les récompenser lorsqu’ils ont pris soin du matériel tout au long de l’année et pourront le réutiliser l’année suivante! Pour être cohérent, une récompense écolo serait d’offrir une expérience plutôt que d’acheter quelque chose de matériel : se sucrer le bec à la crèmerie du coin? une excursion au mini-golf? Laissez aller votre imagination!

Si le matériel est brisé ou en mauvais état, il pourront recycler ce qui va au recyclage (le carton d’un cartable par exemple, ou des étuis de plastique) ou pourraient user d’imagination, avec votre aide, un jour de pluie durant les vacances d’été, pour transformer ou les réparer! Voici quelques-unes de nos bonnes idées au point suivant :

2. Des idées éclatées pour revaloriser et métamorphoser les fournitures

  • Revaloriser un cartable ou un cahier de notes : couvrir de papier d’emballage utilisé pour une fête précédent ou d’un papier kraft afin de permettre à votre mini artiste de peindre lui même un joli dessin. Vous pouvez faire la même chose avec un cahier de note, il vous suffit d’enlever les pages déjà utilisées! Vous pourriez même trouver du ruban adhésif coloré (duct tape) pour réparer cartables et autres fournitures!

  • Revamper un sac d’école ou un étui à crayon taché : c’est le moment de ressortir ou de trouver des macarons (patch), écussons ou tissus pour couvrir une partie du sac à dos. Encouragez votre enfant à exprimer sa personnalité avec un sac à dos unique en son genre!
  • Redonner de la vie/couleur à des crayons de couleur : Souvent, il suffit de prendre le temps d’aiguiser les crayons un à un pour donner l’impression d’avoir une boite toute neuve pour la rentrée. Ceux qui sont trop court peuvent être acheté à l'unité dans les boutiques de matériel d'art et cela évite d’acheter une boite entière .
  • Réparer une fermeture éclair d’un sac à dos, d’un étui à crayon ou d’une boîte à lunch : les cordonniers-ères et les couturier-ères sont des ressources précieuses. Allez à leur rencontre, il est souvent très agréable de rencontrer ces artisans qui redonnent un visage humain à notre matériel, et surtout réparent nos petites merveilles.
  • Armé-e d’un fil et d’une aiguille, reprisez la doublure de la boîte à lunch en tissu, ou mettez un peu d’huile sur les loquets et rouages d’une boîte à lunch de métal. Pour les parents qui ont des enfants qui entrent à l’école : le choix d’un sac à dos ou boîte à lunch avec une doublure amovible peut faciliter les lavages. Un truc pour enlever les mauvaises odeurs tenaces : trempez un tampon ou une éponge réutilisables dans du vinaigre et laissez dans la boîte à lunch toute une nuit.

3. Troc de fournitures : faites circuler pour de la nouveauté!

Votre petit ou petite s’est lassée de son sac d’école de Dora l’exploratrice? Le sac est trop petit ou trop gros? Votre enfant voudrait une nouvelle boite ou étui à crayons? Avez-vous pensé à faire du troc entre parents, amis ou voisins? Vos enfants auront de nouveaux objets tout en leur donnant une 2e vie!

Vous pourriez aussi vous rendre dans les friperies et magasins de seconde main (Renaissance, Village des Valeurs) ou sur Kijiji pour trouver des fournitures usagées, mais encore en bon état. Acheter une calculatrice usagée, c’est simple comme 1+1 = 2!

4. Avant d’acheter… pensez local et durabilité!

Si vous avez épuisé toutes les options de valorisation, de réparation, d’échange ou d’achat usagé, la meilleure option est un achat durable et de qualité, idéalement produit localement. Les pharmacies, grandes surfaces et magasins à un dollar de ce monde offrent des produits très peu coûteux et très peu durables, qui devront être remplacés et rachetés l’année suivante. L’économie sera de courte durée dans ce cas… et la planète en paiera aussi le prix.

Voici quelques idées de fournitures scolaires durables et plusieurs fabriquées ici :

Pour les familles à faibles revenus, voici une carte des organismes ayant un programme d’aide pour les effets scolaires : https://www.211qc.ca/assistance-materielle-et-logement/aide-pour-les-fournitures-scolaires

Voici un étui à crayon en cuir acheté par ma maman lorsque j’avais 6 ans. Je me souviens qu’il avait coûté très cher et qu’elle m’avait dit j’espère que tu en prendras soin. Je peux vous dire que je l’utilise encore, 24 ans plus tard! Est-ce qu’on peut en dire autant de ce qu’on achète en pharmacie? - Camille Gagné-Raynauld, Chargée de projets - Relations publiques

 

Voici un sac à dos Mountain Equipment Coop (MEC) qui est garanti à vie. Lui aussi je l’utilise encore, 24 ans plus tard! - Camille Gagné-Raynauld, Chargée de projets - Relations publiques

N’oubliez-pas d’indiquer le nom de vos enfants sur les fournitures avec un collant ou une étiquette, cela permettra de minimiser les inévitables objets perdus.

Parents et enseignants, la balle est dans votre camp! Et surtout, bon repos bien mérité cet été, et merci de prendre soin de nos petits écolos-en-devenir toute l’année! :)