Skip to Content

Geste du mois : Trois façons de combattre le froid canadien avec une faible empreinte écologique

fenetrehiver_2018_448x216.png

Comme vous l’avez constaté, l’hiver approche à grands pas. Nous avons d’ailleurs eu notre premier avertissement de neige le week-end dernier et certains ont pu observer des flocons hâtifs!

Voici trois façons écolos de se préparer pour la prochaine hibernation

 

LE CHAUFFAGE = ⅔ DE LA FACTURE D'ÉLECTRICITÉ

Le chauffage représente la part la plus importante de la facture énergétique d’un foyer moyen, soit les deux tiers des coûts de consommation d'énergie. Voici quelques astuces pour réduire son empreinte carbone tout en demeurant bien au chaud chez soi :

À chaque pièce sa température
Pour un confort optimal, la température de la maison doit être réglée à différents niveaux selon les heures de la journée, l’âge et l’activité des occupants, mais aussi les pièces de la maison.

  • Lorsque vous êtes présent à la maison, on suggère de garder la température des pièces autour de 18°C à 21°C : pour chaque degré au-dessus de 20º C, vous consommez de 2 % à 5 % en plus d’énergie de chauffage. Vous n'aurez pas froid en portant vêtements chauds, confortables et réconfortants.
     
  • Dans la salle de bain et les pièces comme le bureau, une température de 21°C ou 22°C est recommandée.
     
  • La nuit ou lorsque vous quittez votre logement ou maison, baissez les thermostats d’environ 2°C à 4°C.
     

Quelques trucs futés pour réduire sa consommation d’énergie
1- Inverser les ventilateurs de plafond pour faire circuler l’air chaud dans la pièce;

2- Remplacer les filtres de fournaises tous les trois mois pendant la saison de chauffage;

3- Enfiler une p’tite laine et une paire de pantoufles. Parlant de confort, découvrez comment passer à travers l’hiver en lisant l’article sur le mode de vie hygge-écolo!

LES INFILTRATIONS D’AIR: LA SOURCE #1 DE SURCONSOMMATION D’ÉNERGIE 

Les infiltrations d’air représentent la principale cause de la surconsommation d’énergie pour le chauffage.

Pour les petites infiltrations, l’utilisation de calfeutrant permanent ou provisoire ainsi que l’installation de coupe-froid, seuils de porte et de coupe-bise est recommandée. Les coupe-froid sont d’ailleurs peu coûteux et faciles à installer.

Truc de pro : pour vérifier s’il y a des infiltrations d’air, promenez-vous dans votre demeure avec une plume, une chandelle ou une mince feuille de papier. Quand elle tremble, cela indique que l’air s’infiltre et que la zone est mal isolée. Vérifiez spécialement la trappe du grenier, les prises électriques, les plafonniers, les arêtes des murs, des planchers et des plafonds et les contours des fenêtres et des portes.

LES FENÊTRES: L’ORIGINE DES PERTES DE CHALEUR

Les vieilles fenêtres peuvent être à l’origine de 25 % des pertes de chaleur dans une habitation.

Il existe plusieurs solutions pour améliorer le rendement énergétique des fenêtres, comme installer une contre-fenêtre en aluminium ou encore ajouter une vitre de plus pour la saison hivernale.

Comment éviter la condensation sur les fenêtres et les fuites d’air?


L’hiver s’annonce plus chaud soudainement, n’est-ce pas?
Bon hiver :)