Skip to Content

Réparer au lieu de jeter : donner une nouvelle vie aux objets brisés!

Geste - réparer au lieu jeter

L’hiver est à nos portes et force est de constater qu’il faut préparer la maison pour les jours froids à venir. Et qui dit préparation, dit aussi belle occasion de réparer tous les objets brisés qui s’entassent dans les recoins de la maison ou du cabanon; de la doublure du manteau de fiston, au manche de la pelle de Gaston.

Nous vivons dans une société de consommation où l’on nous incite à acheter, jeter puis racheter toujours plus. À chaque année, ce sont 1 000 kilos de déchets par habitant qui sont produits au Canada, pour plus de 25 millions de tonnes au total qui se retrouvent dans les sites d’enfouissement ou d’incinération. Or, beaucoup d’objets jetés sont encore fonctionnels et parfaitement utilisables.

DES INCITATIFS POUR LES CITOYENS MODÈLES?

En Suède, un projet de loi (article en anglais) a été proposé afin d’offrir un allégement fiscal aux consommateurs qui désirent faire réparer un objet, de la machine à laver jusqu’à la bicyclette. Ce projet a été pensé dans le but de réduire la production de déchets et de gaz à effet de serre, mais aussi afin de créer de l’emploi dans l’industrie de la réparation « maison ».

PROFITER DE NOTRE RÉSEAU DE VOISINS ET D’AMIS

Vos compétences manuelles sont limitées? C’est l’occasion d’explorer votre réseau de voisins et d’amis pour trouver une ressource qui saura vous aider. Voici quelques initiatives d’économie de partage dans différentes régions :

Dans tout le Québec :

  • Ici nos quartiers est une plateforme pour vous permettre d’entrer en contact avec d’autres voisins prêts à s’entraider. Ce contact constitue un point de départ pour le partage d’outils et de compétences, tout autant que pour le gardiennage ou le covoiturage.
  • Découvrez le truc « Partager avec ses voisins » de la campagne « Ma maison durable »
  • Plusieurs offrent leurs services de réparation et d’entretien dans les petites annonces du journal local ou les babillards de quartier, ou encore sur Kijiji et LesPAC.

À Montréal :

  • La Remise – Bibliothèque d’outils (Parc-Extension) encourage un mode de vie solidaire en mettant à la disposition de ses membres divers outils à emprunter, telle une bibliothèque. L’abonnement donne aussi accès à l’Atelier, un espace commun où les membres peuvent réaliser divers travaux tout en bénéficiant des compétences de bénévoles spécialistes.
  • Les « réparothons » d'Insertech Angus, sont des évènements communautaires gratuits, inspirés des Restart Party, où des bénévoles expérimentés en informatique et électronique vous aident à diagnostiquer, et à réparer si c’est possible, vos appareils défectueux ou lents afin de prolonger leur durée de vie. Dans une optique de partage des connaissances, vous prenez une part active dans la réparation, le tout dans une ambiance festive.
  • Proxiigen (Réseau social de proximité) est un réseau de partage entre voisins pour l’échange de services et la création de lien social. Si le réseau a d’abord été lancé en France, plusieurs voisins montréalais sont aussi prêts à s’entraider.

À Québec :

  • La coopérative La patente : un lieu où les ateliers, outils et savoir-faire sont partagés!
  • Près de Québec, à Lévis, le Café la Mosaïque organise régulièrement des événement « Restaure café ». Le concept, né à Amsterdam sous le nom de « Repair Cafes », est répandu dans plus de 29 pays, mais encore peu au Québec. Les membres de la communauté peuvent faire des réparations sur leurs objets en mauvais état, grâce à la mise à disposition d’outils et matériel. Experts bénévoles et gens du métier sont aussi souvent présents. Restez à l’affût des prochains « Restaure Café »! Et pourquoi ne pas démarrer le vôtre dans votre communauté?

À Sherbrooke :

  • À Sherbrooke, M. Jacques Lebrun, propriétaire de la boutique O’Boyle et Duplessis, répare les petits électroménagers depuis plus de 30 ans. Il est aussi possible d’acheter plusieurs pièces afin de réparer soi-même ses appareils et leur redonner un air de jeunesse! Pour voir le reportage à Salut Bonjour.

MRC de Beauharnois-Salaberry

  • Le service Environnement et gestion des matières résiduelles de la MRC de Beauharnois-Salaberry a eu l’initiative de créer un Bottin des réparateurs de la région, dans le but de réduire la production de déchets. Bijouteries, cordonneries, commerçants en électronique, couturières et autres y sont compilés.

Des initiatives du genre existent dans votre région? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires!

RÉPARER SOI-MÊME

Pour ceux qui sont habiles de leurs mains ou pour les plus autodidactes qui désirent effectuer eux-mêmes les réparations grâce aux outils prêtés par le voisin, le cyberespace offre tutoriels, manuels et nombreux trucs pour réparer la plupart des objets, de la machine à café au bouton de votre chemise préférée :

  • Youtube est une excellente source de tutoriels-vidéos de tous genres.
  • Le site web commentreparer.com (France) offre un vaste choix de guides pour une diversité de produits (vêtements, mobilier, électros, voiture,…). Il n’y a pas de guide concernant votre objet? Lancez une demande de réparation pour ce dernier et un membre de la communauté se chargera de vous proposer une manière de le réparer!

IMPOSSIBLE DE RÉPARER?

Vous êtes plein de bonne volonté, mais votre objet est officiellement en fin de vie utile?

  • Choisissez usagé lors de l’achat de remplacement. En plus d’encourager le réemploi qui prolonge la vie des objets, vous réduirez la production de déchets et vous économiserez. Vous trouverez des tas d’objets encore en bon état dans les ventes de garage, les friperies, les bazars et les petites annonces. Kijiji et LesPAC.
  • Assurez-vous de recycler ou de jeter correctement, et rapportez les matières concernées à l’éco-centre de votre quartier ou de votre municipalité. Voici un bon complément d’information.

À vos marques, prêts : réparez!

 

 

À Sherbrooke: La Fabrique

Il y a aussi la coop La Fabrique à Sherbrooke qui offre une foule d'ateliers pour tout faire soi-même: couture, mécanique vélo, électronique, ébénisterie, etc. Il est possible de prendre des cours ou d'utiliser le matériel en libre-service.

 Merci Geneviève!

 Merci Geneviève!