Skip to Content

Geste du mois de novembre : Le « hygge », ou comment préférer la qualité de vie à la consommation

hygge_gestemoisnovembre2017.jpeg

Hygge-Quoi?!

Avez-vous déjà entendu parler du terme danois « hygge » (1)? Imaginez un instant un heureux mélange de contentement, de confort et de connexion. Ou, de façon plus imagée, un trio bas de laine, chandelles et table entourée d’amis!

À l’approche des mois plus sombres, adieu au blues des journées qui raccourcissent : faites place au « hygge », cet état d’esprit danois qui valorise la qualité de vie plutôt que la consommation. Un bon test pour vous pratiquer? La journée sans achat le 24 novembre prochain!

Note : Au Danemark, le « Hygge » est pratiqué par les petits comme les grands. Les enfants sont initiés très tôt à cet art de vivre. Ils deviennent des adultes empathiques, mais aussi très relax. Probablement ce qui contribue à faire des Danois un des peuples les plus heureux au monde :)

Le réconfort version « Hygge-écolo »

Prendre le temps de préparer -et surtout de savourer- son breuvage chaud préféré est une incarnation parfaite du « hygge ». Café ou thé pour les traditionnels, cidre ou chocolat chaud à la cannelle et à l’orange pour les plus aventuriers, voilà une réconfortante introduction à l’état d’esprit du zen danois. (En sirotant votre breuvage équitable, pourquoi ne pas visiter le magnifique et nouveau site choisirequitable.org)

Agrémentez le tout de biscuits fraîchement sortis du four, dont l’odeur parfumera votre résidence, et vous progressez dans votre initiation au « hygge ».

Les repas mijotés et les potages incarnent aussi cette philosophie « cocooning ». Ils sont de véritables tasses de réconfort et avec des légumes bio et locaux de votre propre fermier de famille, c’est encore mieux!

Emmitouflés et éclairés pour mieux hiberner

Voici le mode d’emploi pour se faire un véritable cocon : mettre des chaussettes de laine ou des pantoufles, enfiler ses vêtements les plus confortables (oui, les pyjamas une pièce sont permis!), rassembler toutes les couvertures et les oreillers de la maison et... s’ensevelir jusqu’aux premiers bourgeons! Sans blague, comment ne pas sourire lorsqu’on est enseveli de couvertures et d’oreillers? Se créer un petit coin douillet à l’abri du monde, c’est gratuit et tellement « cozy ».

La prochaine étape consiste à allumer des chandelles pour créer une atmosphère chaleureuse. Saviez-vous que les Danois sont les premiers consommateurs de chandelles au monde? Ils en font brûler le jour comme le soir, même dans les écoles. Un brunch aux chandelles, c’est très joli. Essayez et vous verrez! (Des éclairages chaleureux et tamisés feront également l’affaire, l’essentiel est d’éviter les néons et les lumières froides.)
 

J’« Hygge », tu «Hygges», il/elle « Hygge » : répertoire d’activités

Il existe de nombreuses activités inspirantes, gratuites et qui font du bien à l’âme. Voici quelques suggestions :

  • Aller à la bibliothèque et choisir des livres. C’est complètement g-r-a-t-u-i-t, trop souvent on l’oublie! Voici une suggestion lecture dans la plus pure tendance « hygge » : le livre d’Ana Roy intitulé Les petites choses; une collection de dessins originaux de toutes les petites choses de la vie qui nous font sourire (sortir son vélo au printemps, voir un chien-saucisse à roulettes, danser sa vie). On aime!
  • Jouer à des jeux de société. C’est si facile à emprunter, on en trouve dans des marchés aux puces pour un petit rien ou certains ne nécessitent que du papier et des crayons! Vous connaissez boulette? C’est un jeu de mimes-devinettes hilarant! Nous vous suggérons également le nouveau Monopoly de l'investissement responsable intitulé Le Responsable, créé par la Caisse d’économie solidaire Desjardins, en collaboration avec le créateur de jeux vidéo Affordance Studio et Rhizome Stratégies. Les membres de l’équipe d’Équiterre ont pu le tester : c’est vraiment amusant et stimulant! On doit maximiser le rendement pour les investisseurs ET l’impact positif pour la société. Un bien plus grand défi que le Monopoly! Les jeux Wasa ont également créé le jeu Quartier durable dans une optique d’innovation sociale et de familiarisation aux pratiques durables.
  • Écouter de vieux films classiques ou d’anciennes séries télé. Rien de mieux qu’un dimanche gris pour un après-midi nostalgie. La petite vie, Les Bleu poudre, Seinfeld ou Dans une galaxie près de chez vous, les options sont illimitées! Faites des recettes délicieuses de popcorn maison pour éviter d’acheter des produits commerciaux.
  • Créer des albums photos. Les photos numériques, c’est tellement pratique. Toutefois, même si nous possédons des quantités impressionnantes de photos sur nos différents appareils, nous en imprimons beaucoup moins qu’avant. Vous pourriez prendre le temps de choisir les meilleures photos de l’année et créer un album imprimé, ou même les encadrer avec des cadres usagés comme ceux du Renaissance.) Voici un mode d’emploi pour des cadres photo disposés en mosaïque sur les murs.

 
 
  • Profiter de la nature. Même si le « hygge » se veut douillet, il ne vous confine pas à l’intérieur. Vous pourriez faire un feu dans la cour (si la réglementation vous le permet bien entendu), ou prendre une marche emmitouflée dans les parcs tranquilles de la ville avec vos amis.
  • Créer des cadeaux personnalisés (et éviter la frénésie des Fêtes). Pour éviter les séances de magasinage stressantes du 23 décembre, vous pourriez déjà prévoir tranquillement des cadeaux à offrir à vos proches. Encore mieux : trouvez des activités à effectuer avec eux et préparez-leur des certificats-cadeaux maison pour les y inviter. Ces cadeaux personnalisés seront d’autant plus touchants qu’ils sont écoresponsables.
  • Musique, lecture (ou sieste!). Ces activités sont particulièrement compatibles avec le cocon créé plus haut, #polar.
  • Prendre un long bain moussant. Nul besoin de se rendre à un spa dispendieux quand on peut se créer un spa maison. Bulles, sels, huiles, vino, musique douce, c’est vous le maestro!
  • Renouer avec vos passe-temps préférés. Apprendre une chanson ou jouer d’un instrument, tricoter, bricoler, dessiner, faire un château en bâtons de popsicle, la limite est votre imagination! 

Connecter pour mieux déconnecter

Le « hygge » favorise la connexion, avec soi-même ou les autres. Invitez des amis, de la famille ou vos voisins à la maison pour un repas, un breuvage chaud ou simplement pour relaxer. L’idée n’est pas de vous en ajouter et d’impressionner avec un repas 8 services et des cocktails de mixologue, mais plutôt de créer une atmosphère pour une soirée mémorable et incarnée. Disposez quelques plats et boissons simples à partager et retournez plus haut aux suggestions de chandelles et couvertures. L’important est d’être ensemble!

Plutôt que de flâner sur son cellulaire et d’envoyer des textos, pourquoi pas téléphoner à un vieil ami pour se parler de tout et de rien? Un rire partagé est tellement plus satisfaisant qu’un LOL. Ou écrivez une lettre manuscrite à l’un de vos proches : vous pourriez lui offrir l’immense bonheur de recevoir autre chose qu’une facture dans sa boîte aux lettres!

Finalement, l’idée n’est pas d’accomplir quelque chose, mais de s’imprégner de cet art de vivre. Courir d’une activité à l’autre n’est pas « hygge ». Relaxez, partagez des moments avec ceux que vous aimez en tout confort et intimité, et profitez du présent :)

En savoir plus sur le « hygge »

(1) Le terme « hygge » (prononcé hue-guh) n’a pas d’équivalent en langue étrangère. En anglais, certains parlent de « cosiness » ou « togertherness mood ». Pour comprendre cette mentalité, il faut vraiment l’essayer!