Skip to Content

Membres honoraires

Équiterre nomme des membres honoraires en reconnaissance de leur implication envers Équiterre et les enjeux qu'elle défend.

L'organisme souhaite souligner l’apport exceptionnel de ces individus provenant de divers horizons. Ils ont tous contribué professionnellement, bénévolement ou de façon philanthropique à construire l’organisation et à ses succès, ou encore à faire rayonner les enjeux environnementaux.

Tim Brodhead


M. Brodhead a été président-directeur général de 1995 à 2011 de la fondation McConnell, l’une des plus grandes fondations privées au Canada. Établie à Montréal, elle finance des programmes nationaux qui bâtissent « une société inclusive, réconciliée, durable et résiliente, et favorisant l’atteinte des Objectifs de développement durable des Nations Unies ».

Avant son arrivée à la fondation en 1992, Tim a passé 25 ans dans le domaine du développement international en tant que bénévole en Afrique et par la suite, en tant que fondateur exécutif de plusieurs organismes à but non lucratif, incluant l’Agence de Coopération et de Recherche pour le Développement (ACORD) et Inters Pares. Il a également rédigé des textes sur le rôle des organisations non gouvernementales canadiennes dans le secteur du développement; son ouvrage Bridges of Hope parut en 1987.

En 2001, Tim a été nommé officier de l’Ordre du Canada.

 

Pauline D'Amboise

Mme D’Amboise est à l’emploi de Desjardins depuis 28 ans au cours desquels elle a assumé différentes fonctions, où elle œuvre actuellement à titre de vice-présidente Gouvernance, Développement durable et secrétaire générale du Mouvement.

En 2011, elle a été nommée par le gouvernement du Québec comme membre de la Commission de l’éthique en science et en technologie. Elle est administratrice de la Fondation David Suzuki, du Centre interdisciplinaire de recherche et d’information sur les entreprises collectives - Canada (CIRIEC-Canada) et de la Coop Carbone. Elle préside le comité consultatif sur le développement durable du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité.

 

Louis Drouin

M. Drouin est responsable du secteur Environnement urbain et santé à la Direction de la santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Sans relâche, il diffuse au sein du réseau de la santé montréalaise et auprès de la population le grand impact de nos déplacements et nos activités sur la santé humaine.

Il s'est impliqué dans des grands débats publics montréalais comme la lutte au smog, le pont de l’autoroute 25, l'autoroute Notre-Dame, la réfection de l’échangeur Turcot, le plan de développement urbain, et plusieurs autres.

 

 

Philippe Dunsky

M. Dunsky œuvre dans le domaine de l’énergie depuis 1991, principalement en efficacité énergétique et dans les énergies renouvelables. Au cours de sa carrière, il a été appelé à jouer un rôle clé auprès d’une clientèle nord-américaine composée notamment de gouvernements, de distributeurs d’énergie, de firmes privées et d’organismes à but non lucratif.

Avant de fonder sa firme de consultation, M. Dunsky a enseigné à la Faculté de gestion de l’Université McGill, et fut auparavant directeur général du Centre de recherches en énergie Hélios. Il est membre d’Équiterre depuis ses premières heures, et croit fermement en sa capacité à offrir des solutions à la fois innovantes et pragmatiques aux plus grands défis du 21e siècle.
 

 

Jean-Martin Fortier

Entrepreneur émérite et agriculteur biologique, il est reconnu à l’échelle internationale pour la qualité de ses pratiques agro-environnementales innovatrices et la rentabilité économique de son approche d’agriculture biologique sur petite surface.

M. Fortier est cofondateur des Jardins de la Grelinette, une ferme maraîchère modèle au Québec qui fait partie du réseau des fermiers de famille d’Équiterre depuis 15 ans et est responsable du développement de la Ferme des Quatre-Temps.

S’inspirant des principes de la permaculture, il a une approche non conventionnelle de production légumière sur planches de cultures permanentes permettant une agriculture régénératrice, biologiquement efficace, durable et rentable sur une petite surface. 

Conférencier chevronné, Jean-Martin Fortier est l’auteur du best-seller primé « Le jardinier-maraîcher » (plus de 100 000 copies vendues en 7 langues différentes). En 2016, il apparaît dans le film pédagogique Le Kit du Jardinier-Maraîcher dans lequel il décrit les techniques et outils utilisés sur sa ferme. Il est intervenant à l’émission Les Fermiers à Unis TV. En 2018, il est invité à l’émission Tout le monde en parle pour discuter du concept de microferme et d’agriculture biologique et pour appeler à une révolution agricole.
 

 

Clément Guimond

M. Guimond est un entrepreneur collectif né. Il a participé à chacune des étapes de la construction de l'entreprise coopérative que constitue la Caisse d'économie solidaire Desjardins de Québec avant d'en devenir le coordonnateur général, en 1986. Il y a géré une équipe de 80 employé.e.s. Plusieurs projets audacieux, comme le Cirque du Soleil, doivent le jour à son écoute attentive des besoins des promoteurs de l'entrepreneurship collectif québécois et à son esprit créatif et innovateur de banquier solidaire.

Retraité depuis 2008, Clément poursuit, sous le registre de la gratuité, son implication dans de nombreux projets reliés au vivre-ensemble, avec une sensibilité particulière pour ceux qui touchent les enjeux écologiques.

Après 12 années d’implication au conseil d’administration d’Équiterre, Clément demeure plus convaincu que jamais de l’urgence de même que de notre capacité d’adopter individuellement et collectivement, des pratiques respectueuses de la vie.

 

Patrick Henn

M. Henn détient un B.Sc. de l'UQÀM ainsi qu'un M.Sc. en économie de l'environnement de l'Université McGill, et œuvre dans le domaine de l'environnement depuis environ 25 ans. Son travail en environnement comprend la mise en place du GRIP-Québec à l'UQAM, la coordination de campagnes chez Action RE-buts, la création d'ASEED-Québec, prédécesseur d'Équiterre, la coordination de projets chez Équiterre (agriculture soutenue par la communauté (ASC), Ensemble en zone verte), et faire du vélo le plus possible, été comme hiver.

Patrick s'est par la suite concentré sur les énergies vertes et a travaillé au Centre Helios, chez Hélimax Énergie comme consultant en éolien, et travaille maintenant chez Systèmes d’Énergie Renouvelable (RES) Canada comme développeur de projets éoliens.

 

Beth Hunter

Mme Hunter est agente principale de programme avec le fondation familiale McConnell depuis 2010 et dirige actuellement les travaux de la fondation sur les systèmes alimentaires durables, l’énergie et l'économie.

Elle est titulaire d'une maitrise en économie rurale de l'Université Laval et a fait sa recherche sur la sécurité alimentaire et la diversité alimentaire au Liban rural. Elle est cofondatrice d'Équiterre, où elle a coordonné le programme d'agriculture durable, y compris un réseau dynamique des exploitations agricoles soutenues par la communauté. 

 

Brigitte Lepage

Préoccupée par l’impact de notre consommation et de notre mode de vie sur l’environnement et les conditions de vie des humains, Mme Lepage s’implique activement au sein d’Équiterre à partir de 2003. Sa première contribution consiste à mettre sur pied le premier groupe d’action d’Équiterre au Québec à Trois-Rivières, sa ville de résidence. En 2006, elle assumera la présidence de l’organisme pour une période de deux ans. Pendant cette période, elle s’implique activement à la création de la coopérative de solidarité écomarché.ca constituée de producteurs et de consommateurs et dont la mission est d’opérer un marché virtuel de produits locaux. Le marché a été inauguré en novembre 2008 et est toujours en opération.

 

Gervais L'Heureux

Grand défenseur du commerce équitable et du développement international, M. L’Heureux compte à son actif une quarantaine de missions de développement dans une quinzaine de pays en Afrique de l’Ouest, en Amérique Latine et dans les Caraïbes, et ce depuis plus de 30 ans.

Il a occupé successivement les postes de directeur du centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-St-Jean, de directeur général du SUCO (Solidarité Union coopération), directeur de la Fondation Paul Gérin-Lajoie en Haïti et chef du projet PAENA (projet d’appui à l’école nouvelle dans l’Artibonite) et du PDLH (programme de développement local en Haïti).

Il s’est également impliqué en politique lors de deux mandats à titre de conseiller municipal à Alma, Lac St-Jean.

De 2009 à 2015, M. L’Heureux a été directeur général de l’AQOCI (Association québécoise des organismes de coopération internationale). Depuis, il a œuvré comme Chef de mission du projet en défense des droits des victimes de la crise au nord du Mali pour Justice Prévention et Réconciliation à Bamako. 

 

Michel Labrecque

Père du concept de « cocktail transport », M. Labrecque est un avide cycliste, auteur de deux livres sur le vélo : Vélo : Mode d’emploi et Je me débrouille à vélo, ainsi que de deux essais : La Société des loisirs et Le Cocktail transport, la solution pour éviter le déclin du transport en commun.

Grand défenseur de l’environnement, il a présidé le conseil d’administration du Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE). Il a contribué à mettre sur pied la Maison des cyclistes, le Tour de l’Île de Montréal et la Route verte (4 000 km de voies cyclables), le plus long itinéraire cyclable des Amériques. De 1998 à 2009, il a présidé et mis sur pied le festival Montréal en lumière ainsi que la Nuit blanche. Par la suite, il occupe le poste de président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal de 2009 à 2013. Depuis 2013, il est président-directeur général de la Régie des installations olympiques (RIO). 

 

Normand Laprise

M. Laprise, natif de Saint-Alexandre-de-Kamouraska, est l’un des chefs cuisiniers québécois les plus respectés, et sa réputation déborde largement nos frontières. Il fait un point d’honneur à mettre les produits du terroir québécois en valeur et encourage les petits producteurs locaux afin de développer la gastronomie québécoise. En 2018, il a d’ailleurs reçu le Prix Hommage Renaud-Cyr afin d’honorer son implication auprès des artisans maraîchers, agriculteurs, éleveurs et pêcheurs du Québec.

En juin 1993, il ouvre le restaurant Toqué! puis en 2010, dans le Quartier des spectacles, la Brasserie T!.

En juin 2009, il reçoit l’insigne de chevalier décerné par l’Ordre national du Québec, la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec pour sa contribution au rayonnement de la gastronomie québécoise.

 

Monique Laroche

Mme Laroche et sa ferme Le vallon des sources font partie du réseau des fermiers de famille d’Équiterre.

Dès le début, Équiterre la touche profondément par sa façon d’aborder les enjeux de notre société et d’y apporter des alternatives. Elle s’implique dans le comité de suivi qui s’occupe du réseau des fermiers de famille et elle siègera 6 ans au conseil d’administration de l’organisation. « Je suis fière de faire partie de la famille d’Équiterre! »

 

 

Bernard, Laurent et Alain Lemaire

Les frères Lemaire sont trois hommes d'affaires québécois qui dirigent (ou ont dirigé) l'entreprise papiers Cascades.
En 1960, Bernard Lemaire se joint à l'entreprise familiale de récupération de rebuts, la Drummond Pulp and Fiber. Trois ans plus tard, il fonde Papiers Cascades Inc. à Kingsey Falls en compagnie de son père et de son frère Laurent.

La protection de l’environnement, des ressources et la gestion responsable sont au cœur de l’identité de l’entreprise qui est un leader en la matière et collabore avec Équiterre depuis de nombreuses années.

 

François Meloche

Cofondateur d’Équiterre, M. Meloche est gestionnaire des risques extrafinanciers chez Bâtirente. Bâtirente est un système de retraite s’adressant aux 300 000 membres des syndicats affiliés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN). M. Meloche a travaillé pendant plusieurs années au sein de firmes spécialisées en évaluation sociale et environnementale des entreprises, dont le Groupe Investissement Responsable, Sustainalytics et l'Interfaith Center on Corporate Responsibility (ICCR). Il est, depuis 2016, directeur chez Aequo - Services d’engagement actionnarial.
 

 

Esperanza Moreno

Durant plus de 25 ans, Mme Moreno a assumé des responsabilités de direction dans le secteur canadien du développement international, notament au Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) à Ottawa ou Oxfam Québec à Montréal.

De 2005 à 2007, elle fût membre et présidente du conseil d'administration d'Équiterre. 

 

Sylvie Parent

Mme Parent a débuté son implication auprès d'Équiterre en 2007. Juriste spécialisée en interprétation des lois et en droit de l'environnement québécois, elle est également détentrice d'une maîtrise en droit et d'un diplôme d'études avancées en théorie et philosophie du droit de l'Académie européenne de théorie du droit.  Elle possède également une formation en aménagement forestier.

Son souci de l'environnement et de justice sociale l'a amenée à s’impliquer auprès d'Équiterre. Par sa  contribution au volet « Choix de société » elle tente,  un geste à la fois, de changer le monde.

 

Lucie Poirier

 

Originaire de Paspébiac, Mme Poirier est avocate, mais décide rapidement de quitter le Barreau suite à un séjour dans une communauté quechua en Amazonie équatoriale, où elle réalise alors qu’elle souhaite travailler sur le terrain avec les personnes touchées par les problèmes d’environnement et d’inégalités sociales.

Elle travaillera comme organisatrice communautaire au FRAPRU, pour la défense des droits des mal-logés, et débutera son implication au sein d’Équiterre en 1997, où elle y sera membre du conseil d’administration, et ensuite présidente jusqu’en 2004.

 

 

Hugo Séguin

M. Séguin est aujourd’hui chercheur associé l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM-UQAM) et Fellow du Centre d’études et de recherches internationales (CÉRIUM) de l’Université de Montréal. Il enseigne l’écopolitique internationale à l’Université de Sherbrooke, en plus de mener des missions universitaires chaque année aux négociations climatiques internationales.

Ancien chef de cabinet adjoint du ministre québécois de l’Environnement (2002-2003) et coordonnateur aux affaires publiques du Fonds de solidarité FTQ (1996-2001), il œuvre également au sein des milieux environnementaux depuis les dix dernières années.

Entre 2003 et 2010, Hugo a mis
sur pied l’équipe des communications d’Équiterre, puis celle
des changements climatiques et des choix collectifs. Il a entre autres travaillé à l’adoption, puis au suivi de la mise en œuvre du
Plan d’action québécois sur les changements
climatiques. Il collabore régulièrement avec Équiterre à titre de conseiller en plus d’agir comme consultant pour plusieurs autres organisations québécoises en matière d’économie verte, de transports et de changements climatiques, dont COPTICOM.
 

 

Marc Séguin


Originaire d'Ottawa en Ontario, M. Séguin fait un baccalauréat en beaux-arts à l'Université Concordia. Il travaille à Montréal et New York et réalise sa première exposition solo en 1996. Ses œuvres se trouvent dans plusieurs collections privées et institutionnelles, dont le Musée d'art contemporain de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec.
Également écrivain, il publie son premier roman, La foi du braconnier, en 2009, qui remporte le Prix littéraire des collégiens l'année suivante.

Avec son film La ferme et son État, il trace un portrait du monde agricole « avec certaines aberrations ». L'artiste ne souhaite pas réaliser un documentaire « coup de poing » sur les failles de l'agriculture dans la province, mais plutôt proposer des pistes pour améliorer le lien entre le consommateur et les produits qu'il ingère. Si, avec son film, il se passionne pour les vertus nourricières de la terre, l’artiste demeure toujours aussi inspiré par le territoire aride du Nord-du-Québec. Les grands espaces vides qui s’y trouvent lui plaisent, car ils sont vierges de toute intervention humaine. Voyageant fréquemment au Nunavik – « pour se perdre, pour se trouver » –, il y goûte à un sentiment d’existence très profond.

Edith Smeesters

Mme Smeesters est diplômée en biologie et une pionnière du domaine de l’horticulture écologique depuis les années ’80.

Elle a fondé et présidé plusieurs organismes environnementaux et a formé des centaines de « Maîtres composteurs » dans les années ‘90 avec Nature-Action Québec et joué un rôle-clé dans la création d’un Code de gestion des pesticides au Québec (2003). 

 

 

Isabelle St-Germain

Mme St-Germain a travaillé 18 ans chez Équiterre en tant que directrice générale adjointe. Grâce à sa créativité, sa détermination et ses projets novateurs, Équiterre est devenue l’une des organisations citoyennes les plus influentes du Québec.

Depuis juin 2016, elle a rejoint Oxfam-Québec pour combler le rôle de directrice - Innovation et Développement tout en continuant de s’engager pour l’environnement, la lutte contre la pauvreté et l’égalité femmes/hommes.
 

 

Éric St-Pierre

 

M. St-Pierre est un photojournaliste canadien qui se spécialise en commerce équitable depuis 1996. Son épopée équitable a débuté avec Laure Waridel, avec laquelle il a réalisé un premier séjour auprès des membres de la coopérative de café biologique et équitable UCIRI au Mexique. Au retour, avec plusieurs collègues et amis, ils fondèrent la campagne Un juste café, soutenue par Équiterre.

Depuis ce premier séjour, Éric a parcouru plus de 15 pays et documenté autant de produits équitables différents. Il a également publié trois livres photos et collaboré aux différents ouvrages de Laure Waridel.

 

David Suzuki

M. Suzuki, Ph. D., cofondateur de la Fondation David Suzuki, scientifique, environnementaliste, récipiendaire de nombreux prix, jouit d’une renommée internationale pour ses 30 années de travail à titre de communicateur et de vulgarisateur scientifique. Des millions de téléspectateurs le connaissent comme l'hôte de la série télévisée The Nature of Things, présentée par la CBC.

David Suzuki est reconnu comme un chef de file mondial en matière d'écologie durable. 

 

Mathieu Turgeon

Originaire de Saint-Charles-de-Bellechasse, M. Turgeon est détenteur d’une maitrise professionnelle en architecture de l’Université Laval à Québec. Durant ses études, il a participé à un atelier international de design à Shenzhen en Chine dont le but était d’évaluer la condition d’un « village dans la ville », un des nombreux villages qui se sont développés rapidement avec le boom économique de la Zone économique spéciale de Shenzhen. Avec son équipe, ils ont proposé des solutions architecturales pour améliorer les conditions de vie de ses habitants.

Mathieu est impliqué depuis de nombreuses années chez Équiterre. Il est le président du groupe d’action de Québec depuis juin 2008; il fêtera ainsi son 10e anniversaire au sein de l’organisation cette année.

 

Laure Waridel

Auteure, chroniqueuse, environnementaliste, militante et cofondatrice d’Équiterre, Mme Waridel est sociologue spécialisée en développement international et en environnement. Elle est auteur de quelques essais dont Acheter c’est voter et L’envers de l’assiette. Pionnière du commerce équitable et de la consommation responsable au Québec, Laure s’est fait connaître comme chroniqueuse à la radio de Radio-Canada et en écrivant dans plusieurs magazines dont Voir et Sélection du Reader’s Digest.

Depuis 2015, elle est directrice exécutive du Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRDODD) dont la mission est de « réaliser, coordonner, intégrer et transférer les recherches en opérationnalisation du développement durable afin de faciliter l’émergence d’une économie verte».