Skip to Content

Quelle quantité d’atrazine devra se retrouver dans notre eau potable pour que le Canada interdise ce pesticide nocif?

atrazine-19-448x216.png

En cette Journée mondiale et cette Semaine canadienne de l'eau, nous avons besoin de votre aide pour amener la ministre de la Santé à interdire l’atrazine, alors qu'elle s'apprête à rendre une décision définitive dans l'évaluation de ce pesticide réputé nocif pour notre santé et l'environnement.

L'atrazine, l'un des pesticides les plus utilisés au Canada, pourrait se retrouver dans l’eau de votre robinet, selon les résultats d’une analyse de l’eau potable de Montréal et de Toronto que nous avons dévoilés la semaine dernière. Des concentrations de ce perturbateur endocrinien y ont été détectées à des concentrations plus élevées que la norme européenne. Lisez la lettre ouverte du professeur Sébastien Sauvé, qui a analysé les échantillons d'eau potable des villes de Montréal et Toronto : « Atrazine et pesticides dans l'eau potable : le feu jaune est allumé ».

SIGNEZ LA PÉTITION POUR INTERDIRE L’ATRAZINE

UNISSONS NOS VOIX POUR PROTÉGER NOTRE SANTÉ ET L'ENVIRONNEMENT!

À l’aube de cette décision et du dépôt de notre pétition, il est plus que temps d'unir nos voix pour exiger de la ministre de la Santé une interdiction immédiate de l’atrazine.

Lisez le billet de blogue de Karen Ross, Ph.D., Chargée de projet - Pesticides et substances toxiques chez Équiterre et de Muhannad Malas, Program Manager, Toxics chez Environmental Defence, dont voici un extrait :

« Alors que l’Union européenne (UE) l'interdisait il y a 13 ans, Santé Canada propose aujourd’hui d’autoriser à nouveau ce pesticide. Cette situation est des plus inquiétantes puisqu'on constate de nombreux effets sur les amphibiens et les animaux, notamment des problèmes de reproduction et de développement. Quelques études chez l’humain suggèrent également des effets néfastes sur la reproduction et le développement à des concentrations dans l’eau similaires à celles mesurées à Montréal et Toronto. »

MERCI DE SIGNER ET PARTAGER LA PÉTITION EN GRAND NOMBRE!