Skip to Content

Approvisionnement local dans les établissements de santé

Par la recherche, l’éducation et l’accompagnement, Équiterre travaille à augmenter l’offre de fruits et légumes locaux dans les établissements de santé au Québec. En 2011-2012, Équiterre a mené une étude de cas réalisée dans deux hôpitaux (Hôpital Jean-Talon à Montréal et Hôpital de la Cité-de-la-Santé à Laval) qui a permis de conclure qu’il est non seulement souhaitable, mais surtout possible d’introduire des fruits et légumes locaux au menu des établissements de santé au Québec. L’étude met en lumière les principaux leviers et défis de l’approvisionnement local et propose surtout des pistes de solution.

Un document présentant les perspectives de l’approvisionnement en fruits et légumes locaux, de même qu’une fiche pratique (outil d’action pour que plus d’établissements de santé au Québec emboitent le pas et que des mesures d’approvisionnement local soient développées) ont été produits à la suite de cette étude. L’approvisionnement en fruits et légumes locaux est possible, un geste à la fois!

Visionnez le projet de l'Hôpital Jean-Talon en images!

Visionnez le projet de l'Hôpital Cité-de-la-Santé en images: Saveurs de Laval au menu! 

Nous vous invitons à consulter les documents:

  • Perspectives sur l’approvisionnement en fruits et légumes locaux dans les établissements de santé au Québec
  • Fiche pratique pour s’approvisionner en fruits et légumes locaux dans les établissements de santé au Québec
  • Étude de cas complète sur l’approvisionnement en fruits et légumes locaux dans les établissements de santé au Québec

Principales conclusions

  • L’approvisionnement local est souhaité par un grand nombre d’établissements : plus de 80 % des établissements du réseau de santé de la grande région de Montréal se sont dits intéressés à se pourvoir de produits locaux (Équiterre, 2011).
  • L’approvisionnement local est réaliste : l’Hôpital Jean-Talon a réussi en saison à s’approvisionner à hauteur de 20% de fruits et légumes frais, locaux et biologiques directement auprès d’un producteur.
  • L’approvisionnement local est encouragé au niveau politique québécois : en effet, dans le cadre de référence Miser sur une saine alimentation : une question de qualité, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) invite les établissements de santé à se doter et à mettre en œuvre d’ici mars 2013 une politique alimentaire afin d’offrir des aliments de qualité et à haute valeur nutritive.
  • Par divers mécanismes, il est possible de relever les défis du prix et des contrats d’approvisionnement afin de favoriser l’approvisionnement local : négociations gré-à-gré, choix de produits esthétiquement imparfait pour la transformation, spécifications, clauses et marges préférentielles dans les appels d’offres, etc.
     

Partenaires :


 

Flux d'information :