Skip to Content

Lettre à la Ministre de la Santé fédérale / Pesticides néonicotinoïdes - Notre santé doit être la seule priorité de Santé Canada

Madame la Ministre,

Comme vous le savez, l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
a confirmé dans ses propositions de décision de 2016 et de 2018 que les 3 pesticides
«néonics» à l’étude (imidaclopride, thiaméthoxame et clothianidine) posaient des risques
inacceptables pour l’environnement, comme le martèlent les scientifiques du monde entier depuis des années. L’agence sous votre responsabilité propose enfin d’interdire ces pesticides … mais dans un délai de 3 à 5 ans! Ce délai nous semble inacceptable et à l’encontre de votre mandat de protéger notre santé et celle de notre environnement.

À la lueur des impacts de ces pesticides sur l’environnement et plusieurs de nos
espèces essentielles, rien ne saurait justifier de laisser ces pesticides dangereux continuer d’être largement répandus au Canada. Si un médicament était connu pour entraîner des
effets secondaires graves, serait-il laissé sur les tablettes pendant plusieurs années? 

Lire la lettre au complet

Fichier attachéTaille
lettre_ouverte_ministre_santeneonics_oct_2018.pdf87.92 Ko