Skip to Content

ZONE BORÉALE, UN NOUVEAU MOYEN DE RAYONNER POUR LE TERROIR DU SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN

mem- zone boréale

Reconnu sur le plan touristique, le Saguenay–Lac-Saint-Jean est également une région agricole dotée d’un terroir riche et unique. En effet, la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean est complètement isolée par des plateaux montagneux qui agissent comme des barrières géographiques. Cet isolement et des conditions climatiques rigoureuses facilitent le contrôle des maladies et des ravageurs, ce qui permet de réduire l’utilisation de pesticides de synthèse dans les cultures et d’antibiotiques dans les élevages. Cette situation favorise donc les pratiques agricoles responsables, en plus d’être propice à la création de produits à forte valeur ajoutée et à un agrotourisme haut de gamme.

Pourtant, encore en 2012, le Saguenay–Lac-Saint-Jean se classait seulement à la dixième position parmi l’ensemble des régions administratives quant au nombre d’entreprises agrotouristiques implantées. C’est donc pour remédier à cette situation que le nouvel OSBL Agrotourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean a été créé en 2014 à la suite de trois années de concertation entre les entreprises agricoles et les intervenants régionaux. Cet OSBL est exclusivement constitué d’entreprises agricoles (51 membres en un an), qui se sont regroupées afin de répondre à un besoin de promotion régionale et de réseautage.

En parallèle, la Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean (TASLSJ) a travaillé en collaboration avec le créneau d’excellence AgroBoréal et l’Association touristique régionale du Saguenay–Lac-Saint-Jean afin de développer une stratégie de positionnement pour mettre en valeur la typicité du territoire et de son terroir. Dévoilée en janvier 2016, Zone boréale est une stratégie de positionnement qui confère dorénavant une image de marque caractéristique au Saguenay–Lac-Saint-Jean et fait rayonner cette région à l’échelle locale, nationale, et internationale. Cette stratégie de positionnement a pour objectif d’orienter le consommateur vers les aliments de la région dans le but de préserver et de développer le terroir québécois, et plus précisément celui du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En mai dernier, Agrotourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean s’est associé à la TASLSJ et à Zone boréale afin de lancer une nouvelle stratégie de promotion spécifique à l’agrotourisme : Agrotourisme Zone boréale. La diversité des entreprises membres se traduit par de nombreuses possibilités d’activités. Les kiosques à la ferme et les lieux de dégustation sont l’occasion de promouvoir les circuits courts et l’économie locale tout en créant un lien du champ à l’assiette. En outre, l’autocueillette, les tables fermières, les visites guidées, et les activités d’interprétation ne sont que quelques exemples des activités offertes.

Selon Nancy Ouellet, conseillère en communication et en marketing de la Table agroalimentaire et gestionnaire de Zone boréale, le partenariat entre la TASLSJ et Agrotourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean est devenu un important levier pour les entreprises de la région qui offrent des activités d’agrotourisme. Grâce au site internet de Zone boréale, les identités des entreprises agrotouristiques gagnent en cohérence, et plus de visibilité leur est offerte. En effet, leurs sites internet sont intégrés à la page de Zone boréale, et une carte du réseau est mise à la disposition des touristes. Agrotourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean bénéficie de subventions accordées par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour soutenir le partenariat de promotion avec la Table agroalimentaire qui, pour sa part, a reçu de l’aide financière du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI).

Les avantages de l’agrotourisme et du tourisme gourmand sont nombreux pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean, sur le plan collectif comme individuel. En contribuant à la création d’un nouveau créneau touristique, ces deux activités favorisent le développement économique de la région, tout en préservant son territoire et son terroir. L’agrotourisme permet également de valoriser la profession d’agriculteur, et de resserrer les liens entre le producteur et le consommateur. Il attire une nouvelle clientèle qui s’intéresse à la vente directe, ce qui permet de diversifier les sources de revenus des producteurs, et de créer des chaînes de valeurs grâce à la proximité avec les consommateurs.

Malgré l’immense potentiel de l’agrotourisme, seulement 3 % des entreprises agricoles québécoises s’y consacrent. Cette faible proportion peut s’expliquer par le fait que pour une entreprise agricole, l’agrotourisme constitue une activité de diversification économique qui exige des compétences professionnelles spécifiques (marketing, commercialisation, accueil, service à la clientèle, etc.). Considérant ces défis, la création d’un réseau agrotouristique peut constituer une solution intéressante pour les entreprises. En effet, Agrotourisme Zone boréale permet d’engendrer des économies d’échelles, une meilleure division du travail, et une offre de services promotionnels et communicationnels. Ainsi, grâce à cette stratégie de regroupement, il devient plus facile pour les entreprises membres de combler leurs besoins par l’embauche d’un chargé de projet tout en réduisant leurs charges financières. Du reste, la mise en réseau permet de joindre un public plus vaste à moindres frais, une situation qui ne fait que des gagnants!

Osez L’expérience! zoneboreale.com/agrotourisme/

Sources: 

Entretien avec Nancy Ouellet, conseillère communication et en marketing de la Table agroalimentaire de Saguenay–Lac-Saint-Jean et gestionnaire de Zone boréale.

Site web du MAPAQ : portrait du secteur de l’agrotourisme.

Site web de Zone boréale.