Skip to Content

Trousse d'action - Sables bitumineux

Alors que l’extraction du pétrole des sables bitumineux constitue la première source de croissance des émissions de gaz à effet de serre (GES) au Canada (1), l'industrie continue sa course vers les marchés internationaux.

Après Enbridge, qui a inversé le flot de son pipeline 9B entre Montréal et Westover (Ontario), TransCanada (l’entreprise derrière le controversé projet Keystone XL) propose de convertir un gazoduc de l’Alberta à l’Ontario, puis de construire nouveau pipeline traversant le Québec et le Nouveau-Brunswick afin d’acheminer du pétrole de l'ouest vers la raffinerie de St John au Nouveau-Brunswick. Il s’agit du projet Énergie Est de Transcanada.

Du pétrole lourd circule désormais au Québec depuis l'inversion de la canalisation 9B. Si le projet Énergie Est se concrétisait, c'est 1,1 million de barils de pétrole supplémentaire chaque jour qui traverserait le sol québécois. Tout cela comporte des risques environnementaux pour nos communautés. Peu d'études existent sur les impacts liés à une fuite de ce type de pétrole.

Qu'est-ce que vous pouvez faire?

Source: 

(1) Groupe de travail écoÉNERGIE sur le captage et le stockage du dioxyde de carbone, L’avenir des énergies fossiles au Canada: La voie à suivre pour le captage et le stockage du carbone, Ressources naturelles Canada, 2008, p. 9.

Crédits photo: Julie Grant, Stop Oléoduc Témiscouata-sur-le-Lac