Skip to Content

À vous de jouer pour sauver le transport collectif!

Actu - Pétition TRANSIT transport collectif

Chers amis,

Il ne reste que très peu de temps pour agir et affirmer fermement notre volonté à soutenir le financement des transports collectifs, alors que le gouvernement provincial s’apprête à prendre d’importantes décisions en vue du dévoilement de sa nouvelle politique en mobilité durable.

Nous avons besoin de vous pour signer la pétition de l’Alliance TRANSIT et la faire circuler d’ici le 17 septembre, en vue de développer et d’améliorer l’offre de services en transports collectifs au Québec.

Cette politique gouvernementale sera cruciale pour l'essor des transports collectifs au Québec et l'importance que notre société leur accordera pour les années à venir. Qui plus est, lorsqu’on sait que les investissements en transport en commun n’ont pas augmenté dans le dernier budget du gouvernement et que d’ici 2023, ce dernier prévoit investir sur l’ensemble du territoire 31,6 milliards de dollars dans les infrastructures de transport, dont la plus grande partie (25,2 milliards) pour les routes et un maigre 6,4 milliards pour le transport collectif….à l’image des 400 millions récemment accordés pour le prolongement de l’autoroute 19.

Pourquoi sauver le transport collectif ?

  • Pour espérer atteindre l’objectif de réduction des émissions de GES de 25 % sous les niveaux de 1990 d’ici 2020, alors que le transport représente 44 % de ces émissions.
  • Pour réduire la congestion routière: nos routes sont de plus en plus congestionnées et le parc automobile continue de croître deux fois plus vite que la population!
  • Pour réduire notre dépendance au pétrole de 30 % d’ici 2020
  • Parce qu’un investissement en transport en commun crée au Québec 2,8 fois plus d’emplois et 2,6 fois plus de valeur ajoutée que la même dépense en automobile.
  • Parce que les coûts associés à la congestion automobile (1,5 milliards $ à Montréal seulement), aux frais de santé (liés à la pollution atmosphérique et aux accidentés de la route) ainsi qu'à la réfection de nos infrastructures routières sont majeurs.
  • Pour moins de pollution atmosphérique: Le métro ne génère aucune pollution atmosphérique au moment de son utilisation, alors qu'un autobus est, par personne déplacée, de 6 à 18 fois moins polluant que l'automobile. Un seul autobus peut économiser 70 000 litres de carburant et empêcher le rejet de 168 tonnes de polluants par an;
  • Pour consommer moins d'énergie: L'efficacité énergétique d'un autobus par kilomètre-passager est 16 fois supérieure à celle d'une automobile.

Merci d’aider le Québec à entrer dans l’ère de la mobilité durable!


Steven Guilbeault, directeur principal d'Équiterre
 

 
Sidney Ribaux, directeur général d'Équiterre

Agissez avec nous et aidez-nous à trouver des solutions pour un monde plus écologique et solidaire. FAIRE UN DON