Skip to Content

Approbation de l'expansion du pipeline Trans Mountain : une décision incohérente avec la crise climatique actuelle

refinery-3613526_1920_2.jpg

Le gouvernement fédéral vient d’annoncer son approbation finale au projet d’expansion du pipeline Trans Mountain, qui triplerait la capacité du pipeline existant. Le gouvernement fédéral a acheté ce pipeline à l’entreprise Kinder Morgan avec l’argent des contribuables en 2018 pour plus de 4,5 milliards de dollars. Ce coût d’achat n'incluait pas les coûts de construction de l’élargissement, qui pourraient porter la facture totale à plus de 13 milliards de dollars.

Une décision incohérente avec la crise climatique actuelle

« L’expansion du pipeline Trans Mountain, en augmentant la capacité d’exportation d’une des formes les plus polluante d’énergie sur la planète, est contradictoire à la motion d’urgence climatique adoptée à la Chambre des Communes hier. Elle contribue et à la crise climatique et va à l’encontre de l’engagement de réduction de GES pris par le Canada sous l’Accord de Paris », déclare Annie Bérubé, directrice des relations gouvernementales d’Équiterre.

Rappelons que le bitume brut issu des sables bitumineux en Alberta, qui serait transporté par le pipeline Trans Mountain, génère jusqu'à 37 % de plus de gaz à effet de serre (GES) par baril de pétrole que le pétrole conventionnel. Ce projet triplerait ainsi la capacité de transport de bitume brut du pipeline existant, la portant à près de 900 000 barils de pétrole par jour, ce qui se traduirait en 13,5 à 17 mégatonnes d’émissions de GES additionnelles par année (équivalentes à l’ajout de 3 millions de voitures en termes d’émissions de GES).

Consultez notre communiqué de presse ici