Skip to Content

DURE SEMAINE POUR TRANSCANADA

Blog - Steven Guilbeault

Que la compagnie TransCanada veuille faire affaire avec une firme comme Edelman et se doter d’un plan de relations publiques, c’est de bonne guerre. Mais que TransCanada prenne un air surpris et tente de nous faire croire que les stratégies agressives proposées par Edelman n’ont pas été retenues, là on pousse un peu loin.

En choisissant une firme comme Edelman, TransCanada savait exactement ce qu’elle achetait. Dans un éditorial du journal Le Soleil intitulé « TransCanada Tobacco », Pierre Asselin nous rappelait cette semaine ce qu’Edelman a fait pour l’industrie du tabac dans les années 1980 : créer de la confusion sur les risques pour la santé de la fumée secondaire et discréditer les opposants en les présentant comme une « minorité bruyante ». Vous reconnaissez la recette?

 Lire la suite de ce billet sur le blogue d'Équiterre.