Skip to Content

Passer de la parole aux actes : Mémoire sur la Politique québécoise de mobilité durable

Actu - Passer de la parole aux actes : Mémoire sur la politique québécoise de mobilité durable

Équiterre a déposé en juillet dernier un mémoire dans le cadre de la consultation en vue de l’adoption d’une Politique québécoise de mobilité durable, et souhaite porter à l’attention du gouvernement certains éléments de réflexion, ainsi que quelques recommandations.
 
 

En résumé, Équiterre réclame dans son mémoire :

  • Une meilleure cohérence des politiques de l’État en matière d’aménagement du territoire et de transports;
  • Une augmentation des investissements dans les transports collectifs, en identifiant des sources de financement suscitant un fort consensus social;
  • Une meilleure intégration du partage des responsabilités entre le gouvernement du Québec et les municipalités en matière de transport routier et collectif;
  • Un frein au développement du réseau routier supérieur;
  • Un passage vers une économie verte par l’électrification des transports, l’application de normes sur la teneur en carbone pour les carburants, de même que sur l'efficacité énergétique des véhicules;
  • Une meilleure reconnaissance de l’autopartage.

Équiterre tient à rappeler l’engagement électoral du gouvernement provincial de réduire notre dépendance au pétrole de 30 % d’ici 2020 et de 60 % d’ici 2030. Notons également que le gouvernement s’est engagé à augmenter l’effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20 % à 25 % sous les niveaux de 1990 d’ici 2020. Cette Politique québécoise de mobilité durable doit être à la hauteur de ses ambitions et sa mise en œuvre réside en des moyens d'action concrets et un financement approprié, qui vont au-delà d’un constat et d’une vision d’ensemble promus par le gouvernement.

Pour prendre connaissance du mémoire sur la Politique québécoise de mobilité durable d’Équiterre.