Skip to Content

Quand plaisir gastronomique rime avec réduction de notre empreinte écologique

actu_3.jpg

Pour plusieurs, septembre signifie le début des classes, les nuits plus fraîches et la fin de l’attente insoutenable avant le retour d’une série télé. Pour les amoureux de l’alimentation, septembre rime avec l’abondance de légumes locaux et bio dans les champs de nos fermiers de famille et dans les marchés, la saveur, les couleurs et la fraîcheur de nos merveilleux aliments d’ici...et le doux parfum de confitures aux bleuets dans la maisonnée. Malheureusement, il est plus difficile de s'approvisionner de façon locale lorsque l’hiver est à notre porte, et les aliments consommés doivent parfois parcourir un grand nombre de kilomètres avant de se retrouver dans notre assiette.

Afin de joindre l’utile à l’agréable, pourquoi ne pas profiter des fruits et légumes d’ici que nous retrouvons en ce moment pour se faire des réserves et se les réapproprier? Quand plaisir gastronomique rime avec réduction de notre empreinte écologique ;)

Lire le geste du mois