Skip to Content

Semaine sombre au Canada : le gouvernement doit entendre notre voix

kinder_morgan_2018-flag-448x216.jpg

Comme vous, nous avons été abasourdis et scandalisés par la décision du gouvernement Trudeau d’acheter l’oléoduc Trans Mountain de la compagnie Kinder Morgan. Les milliards puisés à même l’argent des contribuables qui vont être investis dans ce projet ne répondent pas à un intérêt national. Au contraire, cette décision est un frein au développement des bons emplois dans le secteur des énergies renouvelables et des technologies propres en Alberta et partout au pays. La décision du gouvernement est en contradiction complète avec les objectifs de lutte aux changements climatiques annoncés par le premier ministre lors de la Conférence de Paris en 2016.

En campagne électorale, Justin Trudeau avait promis que de tels projets ne pourraient voir le jour sans l’acceptation sociale des communautés. Promesse brisée et ce n’est pas la seule.

En effet, Justin Trudeau s’est engagé envers les pays du G20 et du G7 d’éliminer les subventions aux énergies fossiles et avait mandaté le ministre des Finances d’accomplir cette élimination des subventions au Canada. Alors que la rencontre du G7 débutera la semaine prochaine, le gouvernement canadien fait marche arrière, en octroyant une généreuse subvention à la compagnie Texane Kinder Morgan.

Enfin, nous avons toutes les raisons de croire que le gouvernement Trudeau s’apprête dans les prochains jours à reculer sur une autre promesse électorale, celle de modifier la loi sur les organismes de bienfaisance, afin de protéger leur liberté d’expression et leur participation au débat public. Est-ce que nous allons revoir bientôt le bâillon de l’Agence du revenu Canada s’agiter dès que nous oserons être critiques? C’est également votre liberté d’expression qui est menacée, car ces organismes parlent en votre nom pour défendre des enjeux qui vous tiennent à coeur, comme la justice sociale, l’environnement et la santé.

Équiterre est toujours en faveur d’un dialogue constructif pour faire évoluer les perceptions et les politiques publiques. Toutefois, il faut aussi savoir quand faire entendre notre profond désaccord.

C’est pourquoi nous vous demandons, chères sympathisantes et chers sympathisants, de vous mobiliser avec nous sur ces enjeux. Prenez le temps de signer les pétitions ci-dessous.

Ensemble, nous avons un poids politique. Faisons entendre la voix de notre indignation. 

Sidney Ribaux et Steven Guilbeault
Cofondateurs, directeur général et directeur principal d'Équiterre

PÉTITIONS À SIGNER

Merci de signer et de partager!