Skip to Content

Sondage auprès de nos membres et sympathisants : merci d'avoir participé en si grand nombre!

mains_448x216.jpg

Nous souhaitons remercier chaleureusement tous nos membres et sympathisants qui ont répondu à notre sondage « Étude du profil et des opinions des membres et sympathisants d'Équiterre » en si grand nombre au début janvier. En tout, 5 342 personnes ont complété notre questionnaire en ligne! Un échantillon représentatif qui aidera grandement Équiterre à mieux connaître ses supporters et orienter ses actions futures.

L'analyse des nombreuses réponses qui ont été collectées est en cours. Cependant, trois constats sur les caractéristiques des participants sont déjà observables :

  • genre des participants : les membres et sympathisants d'Équiterre comptent une plus grande proportion de femmes (environ 6/10) que d'hommes
  • en moyenne, les participants au sondage ont atteint un niveau de scolarité plus élevé que celui de la population québécoise. En effet, un peu plus de 60 % des membres et des sympathisants d'Équiterre rapportent avoir terminé des études au niveau universitaire. La proportion équivalente dans la population québécoise est d'environ 30 %
  • dispersion géographique des répondants, une grande fierté pour nous : les données du sondage indiquent que nous comptons des membres et des sympathisants répartis aux quatre coins du Québec! Nous avons calculé la part de l'ensemble des membres et sympathisants qui habitent dans chacune des 17 régions administratives du Québec et ensuite comparé ces pourcentages avec ceux portant sur la répartition de la population du Québec dans ces 17 régions.

Une représentation grandissante et aux quatre coins du Québec!

On constate tout d’abord que la part des membres et sympathisants qui résident dans la région de Montréal (33 %) est plus élevée que son équivalent dans la population québécoise (24 %). Cet écart est important, mais il est moins considérable que ce à quoi plusieurs observateurs s'attendraient. La région de la Capitale-Nationale est, elle aussi, un peu « surreprésentée », puisqu'elle compte 12,3 % des répondants au sondage (alors quelle représente 8,9 % de la population du Québec). D'autres régions sont quant à elles « sous-représentées »,, mais les écarts mesurés pour chacune sont relativement faibles. C'est le cas de l'Abitibi-Témiscamingue (1,8 % dans la population contre 0,9 % dans le sondage), de la Côte-Nord (1,2 % contre 0,6 %) et de Chaudière-Appalaches (5,1 % contre 3 %). Enfin, pour plusieurs régions, les proportions observées dans la population et celles observées chez les répondants au sondage sont pratiquement identiques. Par exemple, 1,1 % de la population de la province réside en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, et 1,2 % des membres et sympathisants d'Équiterre y habitent. Le résultat est semblable du côté des Laurentides, où résident 7,1 % de la population québécoise et 7,1 % de nos membres et sympathisants.

En plus de nous aider à brosser un portrait des membres et sympathisants, ces résultats nous amènent à poser un regard différent sur le développement d'Équiterre. En 2000, Équiterre était déjà une organisation dynamique, mais encore très jeune : elle ne comptait alors que 600 membres, principalement de la région de Montréal. Au cours des années qui ont suivi, notre mouvement citoyen a connu une popularité accrue, si bien que le nombre initial de membres a été multiplié par 25, pour dépasser 15 000 à la fin 2015! Si une croissance aussi fulgurante est un exploit en soi, les résultats du sondage de janvier 2016 nous font prendre conscience qu'une autre transformation importante s'est produite pendant cette période : Équiterre est devenue une organisation d'envergure nationale, comptant des appuis importants partout au Québec et de plus en plus également au Canada anglais. Le fait que le mouvement ait désormais des appuis dans toutes les régions permet à Équiterre d’agir et de défendre l'importance des enjeux environnementaux avec encore plus de force et de crédibilité.

Merci de nous aider à changer le monde, un geste (et une région) à la fois!

Flux d'information :