Skip to Content

Vos nouvelles du 5 juillet

Le comité sénatorial qui se penche depuis 2009 sur le dossier de l'énergie au Canada a constaté que c'est la taxe carbone, davantage qu'un système de plafond et de marché de crédits d'émissions, qui fait consensus dans le monde des affaires pour contrôler les émissions canadiennes des GES. La taxe carbone est la formule prisée par l'ancien chef libéral Stéphane Dion - Le Devoir

Selon un ancien cadre d'Hydro-Québec, installer des minicentrales hydro-électriques sur 13 rivières pour ne produire que 150 MW et ce, en pleine période de surplus énergétique, est une dépense inutile sur le plan économique, énergétique et environnemental - Le Devoir

Chronique de Steven Guilbeault sur les sommets du G8 et du G20 sur le fait qu'autant dans le dossier de la santé maternelle que de l'économie, le discours du Premier ministre Harper se résume à « Faites ce que je dis, pas ce que je fais » - Journal Métro

Entrevue avec Jean-François Narbonne, toxicologue et auteur de « Sang pour sang toxique » sur l'impact des pesticides et des mélanges de produits chimiques que l'on retrouve dans l'environnement sur notre santé - La Presse

Entrevue avec le maire Luc Ferrandez du Plateau Mont-Royal sur les nouvelles mesures qu'il veut mettre en place pour réduire la circulation automobile dans son arrondissement - Globe and Mail

La vente des véhicules plus énergivores a augmenté en 2010: les « pickups » représentent 15% des ventes, un taux qui a été atteint pour la dernière fois en 1998 alors que le prix de l'essence variait entre 48.7 et 55.4 cents le litre - Globe and Mail